logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Trop, saison 2: Anaïs et Isabelle s’assument plus que jamais!

Alléluia! La comédie dramatique de Marie-Andrée Labbé mettant en vedette la future maman Évelyne Brochu et l’humoriste Virginie Fortin est officiellement de retour au petit écran avec une deuxième saison des plus comiques, vraies et touchantes!

Les comédiens de Trop se sont réunis au restaurant Coton mercredi dernier afin de célébrer le visionnement du premier épisode de la saison accompagnés de quelques admirateurs! Les plus fidèles et passionnés de Trop ont déjà pu bingewatcher la suite de la série, encensée par le public et la critique, disponible dans la section VÉRO.TV d’ICI TOU.TV EXTRA, mais le grand public aura l’occasion de découvrir les nouvelles aventures des deux inséparables tous les mercredis soirs cet automne sur ICI Radio-Canada Télé.

Épingler

Cette deuxième saison offre autant de moments touchants que de revirements et de fous rires. On y retrouve les soeurs Desbiens quelques mois après la fin de la première saison. Anaïs (Virginie Fortin) se pose des questions sur son avenir en tant qu’artiste, tandis qu’Isabelle (Évelyne Brochu) est animée par un désir d’affirmer davantage ce qu’elle pense. Habitant toujours ensemble, les deux sœurs semblent toutefois repousser le moment du déménagement d’Anaïs, ce qui titille leur travailleuse sociale Catherine (Valérie Blais). La jeune femme craint-elle de voler de ses propres ailes? Ou est-ce plutôt Isabelle qui veut protéger sa sœur le plus longtemps possible?

«Anaïs a accepté son diagnostic de bipolarité, enfin… On n’accepte pas ça si rapidement, mais elle apprend à l’apprivoiser! Elle est dans une période où elle se cherche et elle souhaite devenir une artiste. Parallèlement à ça, c’est sa soeur Isabelle qui semble vivre une petite crise identitaire, elle vit plus de problèmes autant à sa job que dans sa vie personnelle. Anaïs est donc appelée à jouer son rôle de petite soeur, de confidente; alors que dans la saison 1, on était davantage dans une dynamique où Isabelle s’occupait toujours d’Anaïs!», me confie Virginie en entrevue.

«Oui, il y a des gens qui m’écrivent, qui me parlent… soit qu’ils souffrent de bipolarité, soit qu’ils ont un proche qui en souffre. Il y a aussi beaucoup de gens qui m’ont écrit depuis la saison 1 pour me dire: “Ah, mon chum a été diagnostiqué, ah ma soeur… ça me fait vraiment du bien cette série!” La bipolarité, c’était vraiment tabou, ce n’est pas quelque chose qu’on cache 18 couches en-dessous pour faire comme si ça n’existait pas… Et maintenant les gens s’ouvrent! Alors tant mieux si ça ouvre la conversation et que ça peut faire du bien à des gens! (…) C’est mon premier vrai gros rôle à la télé et je suis tellement bien entourée que je n’ai pas trop à me casser la tête. Les textes de Marie-Andrée Labbé sont tellement bien écrits, tellement clairs, qu’on n’a pas besoin de se poser 18 000 questions ou de faire 18 000 recherches pour cerner le personnage. Après ça, c’est l’entourage, avec des acteurs comme Évelyne Brochu, mais aussi toute la gang (Alice Pascual, Pierre-Yves Cardinal, Louise Portal, etc) et des réalisatrices comme Louise Archambault et Louis Robichaud, ça rend le tout plus confortable! On se retrouve dans une situation de liberté totale, de non-jugement, de plaisir, mais de rigueur en même temps, alors je pense que c’est plus facile de s’abandonner dans quelque chose qu’on ne fait pas d’habitude… Pour moi, c’est de jouer! De m’abandonner dans un personnage que je ne faisais pas normalement», ajoute-elle.

La vie continue

Manuela (Alice Pascual) et Samir (Mehdi Bousaidan) préparent l’arrivée du bébé, avec toutes les angoisses qu’un tel événement génère. Manuela remet en question la qualité du monde dans lequel elle vit et se demande si elle a le goût de le faire subir à son enfant. Évidemment, à huit mois de grossesse, ces questionnements arrivent un peu tard: son couple sera aussi mis à l’épreuve! Marc-Antoine (Éric Bruneau) poursuit sa «détox» d’Isabelle. Suivant les conseils de sa psy (Élyse Marquis), il fait l’achat d’un chalet dans lequel il s’isole pour se rapprocher de lui-même.

Épingler

Un tournage force Romain (Pierre-Yves Cardinal) à quitter la ville pour quelque temps et, contre toutes attentes, la séparation renforce les sentiments d’Anaïs envers lui. Reste à savoir quelles conséquences l’absence prolongée de Romain aura sur l’état mental déjà fragile d’Anaïs, qui apprend toujours à apprivoiser sa bipolarité.

«Leur amour est testé par l’éloignement! Quant ils se retrouvent, ils découvrent qu’ils ont tous les deux fait des erreurs, leur amour est mis à l’épreuve, si tu veux. C’est intéressant de voir comment Marie-Andrée Labbé a développé les retrouvailles entre les deux… Ils se passent tellement de choses le fun dans la saison 2! Personnellement, lorsque la gang se retrouve au chalet, je suis particulièrement fan! C’est vraiment très très drôle! Je pense que les gens vont beaucoup aimer la deuxième saison!», me raconte Pierre-Yves Cardinal.

À travers cette suite d’aventures, on découvre également de nouveaux personnages! On fait la rencontre d’Olivier (Jean-François Provençal), le sympathique, mais mésadapté compagnon de course d’Anaïs dès le premier épisode alors que des liens d’amitié se tissent. Il y a aussi Charles (Jean-Philippe Perras), le séduisant nutritionniste du Centre Mieux-Vivre, qui tombera sous le charme d’Isabelle. Manuela et Anaïs verront d’ailleurs en lui un candidat parfait pour aider Isabelle à oublier Marc-Antoine. Isabelle trouvera aussi l’amour… mais pas où elle le croyait!

Épingler

Au travail, Isabelle et Myriam (Anne-Marie Cadieux) accueillent Louis St-Amand (François Létourneau), le nouveau coordonnateur surqualifié de La Station qui promet beaucoup de surprises. Les affres de la famille Desbiens se vivent aussi à travers la crise de couple de Carole (Louise Portal) et Clément (Germain Houde), le papa des filles. Deux personnages interprétés par Macha Limonchik et Marc Béland viennent également chambouler la vie des deux soeurs.

Épingler

Enceinte de 38 semaines, Évelyne était totalement magnifique sur le tapis rouge du Gala des prix Gémeaux dimanche dernier, portant une création des designers montréalais UNTTLD. Enceinte d’un petit garçon, l’actrice était accompagnée de son amoureux, le très séduisant médecin Nicolas Schirmer.

«Dès qu’on s’est vues, Évelyne et moi, la connexion a été immédiate! Il y a des gens que tu rencontres et tu as l’impression de les connaître depuis toujours, c’est cliché à dire, mais c’est ça qui s’est passé avec Évelyne! Je pense qu’Évelyne a aussi cette personnalité-là, qui est vraiment douce et accueillante, et surtout bienveillante. On s’est tout de suite regardé et on avait quelque chose dans le teint de peau, dans les grains de beauté, dans le regard, on a trouvé qu’on se ressemblait… C’est ma grande soeur cosmique!», concluait Virginie Fortin.

Épingler
Crédit photo: Karine Paradis / Courtoisie Radio-Canada

Nous vous proposons

Trop, saison 2: Anaïs et Isabelle s’assument plus que jamais!