logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Vedettes, folie et écrivain sexy

Vendredi matin, un texto me réveille. «Paris la semaine prochaine?» Euh… Oui!

Je suis à Paris!

Qu’est-ce que m’attendait? Une fin de semaine à Paris et une invitation au Festival New Romance annuel organisé par la maison d’édition Hugo & Cie.

Épingler

Festival New Romance à Paris!

Qu’est-ce que le Festival New Romance? C’est un salon du livre. C’est un accès privilégié à des ateliers avec les auteurs les plus prolifiques du New York Times. C’est un kiosque beauté. C’est la chance d’échanger avec d’autres amateurs de littérature coquine et aussi de se faire des amies pour la vie. C’est une célébration du désir et du fantasme féminin. C’est l’occasion inattendue de faire un câlin à un acteur et de se faire photographier avec lui. C’est l’un des galas les plus glamour auxquels j’ai assisté, directement sur la Seine.

Vous vous dites quoi? C’est complètement fou!

Oui, ce l’est.

Je dois admettre que lorsque j’ai accepté de me rendre au festival, j’avais peur d’être déçue.

Quelques jours plus tard, j’étais assise avec les gens de Hugo & Cie à notre hôtel à Paris pour interviewer les auteurs. Il m’a fallu 3 secondes pour me rendre compte que j’avais tort. Ces auteurs sont audacieux, intéressants et brillants.

En entrevue avec l’adorable auteure de 22 ans Morgane Moncomble.

Après les entrevues (je vous en reparle bientôt), nous nous rendons à la La Cité de la mode et du design. Le festival doit commencer à 14 h, mais les portes ont été ouvertes plus tôt puisque la file est longue. Je vois des filles quitter avec des piles de 30 livres dans leur sac à dos et fourre-tout du festival.

De magnifiques lustres sont suspendus dans la salle qui elle, est vibrante d’excitation.

Je vois que les gens à la caisse ne sont pas que des caissiers, ce sont des cadres de Hugo & Cie qui ont décidé de mettre la main à la pâte pour réduire les longues files.

Je vois des admirateurs attendre aux kiosques avant même que les auteurs y soient et je me dis que c’est comme le Comicon, mais pour les amateurs de littérature romantique. C’est le Rom-icon!

Auteurs faisant la file pour discuter avec leurs auteurs préférés.

Au moment de faire entrer les auteurs, un Français élégamment vêtu les annonce chacun par leur nom. Et les cris commencent! Chaque auteur se rend à son kiosque accompagné d’un placier. Les admirateurs trépignent d’excitation à l’idée d’avoir un moment avec eux. Les auteurs prennent le temps de discuter avec chacun de leurs lecteurs. C’est génial. Pendant les 3 jours du festival, les auteurs sont entourés comme des vedettes d’Hollywood.

Les auteurs Jane Harvey-Berrick et Stuart Reardon entourés d’admirateurs

Un fois que j’ai bien compris l’engouement des admirateurs, et que nous avons pris notre photo dans la cabine photo de Cosmopolitan, on assiste au premier atelier intitulé Professions in Publishing (professions en édition). L’éditeur, le gérant des réseaux sociaux et le directeur des relations publiques de Hugo & Cie nous parlent de leur profession. Ils publient 360 livres par année, wow!

Cabine photo de Cosmopolitan!

À la fin de la première journée, je dîne en compagnie des gens de Hugo & Cie à une magnifique brasserie à côté de notre hôtel. Vous savez, quand des gens ont tellement de charisme que la conversation coule toute la soirée? Tous les employés de cette entreprise ont cette qualité. Je crois que c’est le secret du succès grandiose de l’événement.

Une classique brasserie française

La deuxième journée commence en grand. C’est samedi matin et la foule a doublé depuis la veille. Rendu à ce point, c’est de la folie.

C’est aujourd’hui qu’a lieu l’atelier Sexuality and New Romance (sexualité et New Romance) qui nous offre un petit répit de la foule. Mais avec ce sujet, la foule n’est pas près de se refroidir.

L’atelier est donné par Christina Lauren, deux meilleures amies américaines qui écrivent ensemble. Christina Hobbs est la plus jolie rousse aux boucles parfaites et aux lèvres brillantes. Lauren Billings est la brunette excentrique. Leur livre Roomies sera porté au grand écran par la productrice Jenna Dewan, l’ex-femme de Channing Tatum! Il n’y a aucune question à laquelle elles refusent de répondre (L’interprète travaille vite, mais elle ne peut s’empêcher de rire.)

Les auteurs Lauren Billings et Christina Hobbs.

Lorsqu’on a demandé à Lauren si son mari aime ses livres, elle a dit sans gêne: « le lendemain de la publication du livre, il m’a dit je vais déchirer ta culotte!»

Lauren est ouvertement bisexuelle. C’est libérateur de les écouter parler de sexualité aussi librement.

L’autre auteure qui tient un atelier ce jour-là est la Parisienne de 22 ans Morgane Moncomble. Lorsqu’une femme a demandé aux 3 auteures si elles comptaient inclure des personnages asexuels dans leurs livres, Morgane a répondu: «Vous devez lire dans les pensées puisqu’il y a un personnage asexuel dans le livre que j’écris actuellement.»

Auteure Morgane Moncomble. Son livre Aime-moi arrivera au Québec début 2019!

Ma citation préférée de cet atelier est de Christina Hobbs qui dit: «un grand changement social émane des romans coquins.» Je dois l’admettre. Ce genre n’a pas de limite. Aucun sujet ni groupe n’est exclu. Comme le dit l’auteure: «Tous devraient se sentir représentés.»

Comment écrivez-vous les scènes de sexe? Tous les auteurs auxquels j’ai posé la question ont répondu qu’en autant que la scène soit pertinente au personnage, rien n’est exclus. Christina Hobbs suggère de fermer les yeux en tapant.

C’est l’un des ateliers les plus stimulants auxquels j’ai assisté et je commence à comprendre le pouvoir de ces romans sexy.

Puis tout d’un coup, c’est la folie.

Je ne sais pas sous quelle roche je vivais, mais avant cette fin de semaine, je n’avais jamais entendu parler de Wattpad. Je n’avais jamais entendu parler d’Anna Todd dont le magazine Cosmopolitan parle en termes de «phénomène». Mais, pourquoi? Son livre After a été publié sur Wattpad, une communauté en ligne comptant plus de 65 millions de lecteurs. Anna a publié un chapitre (écrit sur son cellulaire) par jour. After a fait l’objet d’un milliard de clics. Il va sans dire que Paramount a voulu en faire un film qui paraitra en avril 2019. (Juste pour vous donner une idée de l’ampleur de Wattpad, l’un des films les plus regardés sur Netflix, The Kissing Booth, a été écrit par la jeune Beth Reekles à l’âge de 15 ans et publié sur Wattpad.)

 

View this post on Instagram

 

Hessa. #AfterMovie

A post shared by Anna Todd (@imaginator1d) on

After raconte l’histoire de Tessa, une collégienne qui tombe amoureuse du méchant garçon Harry Styles du groupe One Direction. Anna a plus tard changé son nom pour Hardin. Le livre a connu un succès immense. Si After a été critiqué parce que la relation Hardin et Tessa’s (#Hessa) est abusive, je peux vous dire que les admirateurs s’en moquent. Plusieurs filles se sont fait tatouer un symbole d’infini parce qu’elles se sentaient connectées à l’histoire d’Hessa.

 

View this post on Instagram

 

Meet our Tessa Young, @josephinelangford ✨💕 #aftermovie check out the link in bio 🎥

A post shared by Anna Todd (@imaginator1d) on

À 13 h 45, un changement est annoncé. Ce sera Anna Todd qui donnera l’atelier de 14 h. Comme ils ont promis une surprise, la salle se remplit vite. Les admirateurs chuchotent: «Peut-être verrons-nous l’affiche d’un nouveau film? Ou peut-être nous montrera-t-elle une bande-annonce!»

Imaginez une salle pleine à craquer de jeunes femmes à qui on annonce qu’Anna Todd a emmené au festival l’acteur Samuel Larsen (Glee, After) qui joue Zed Evans dans le film, en guise de surprise. Anna demande à tous d’éteindre leur téléphone. «Si vous voulez des détails croustillants, pas de téléphone.»

Auteurs Anna Todd et Samuel Larsen. Photo par Carmen Seda.

Samuel sait comment plaire à la foule. Il s’excuse pour son apparence et dit: «J’ai les cheveux mouillés parce que je viens juste de me doucher. Je me suis envolé pour Paris hier soir.» Puis il passe sa main dans ses cheveux fous. Les filles adorent.

Une fois l’atelier secret terminé, ils prennent le temps de signer des livres et de faire des photos avec les lecteurs. La plupart sont des femmes, mais il y a des hommes aussi. Des filles pleurent, d’autres trépignent.

Anna Todd et Samuel avec une admiratrice d’After

Puis c’est au tour d’Audrey Carlan de donner l’atelier Feminism and New Romance (féminisme et New Romance). Elle a écrit plusieurs livres qui ont été numéro 1 au palmarès des meilleurs vendeurs du New York Times. Je dis oui, à tout ce qu’elle dit! «Nous sommes si durs envers nous-mêmes. Nous devons regarder dans le miroir et nous trouver beaux et parfaits tels que nous sommes. Nous ne devons pas nous comparer à ce que la société a décidé pour nous.» C’est une auteure inspirante et extravertie reconnue pour écrire des scènes d’amour croustillantes et amusantes.

La série de 12 livres d’Audrey Carlan comprend International Guy: Montréal. Montréal est l’une de ses villes préférées.

La salle était déjà inconfortablement chaude. Ils ont réussi à ouvrir un peu la fenêtre, mais lorsque les auteurs Stuart Reardon et Jane Harvey-Berrick ont donné leur atelier Men Reading or Writing New Romance (les hommes qui lisent ou écrivent de la New Romance), la pièce est devenue presque insupportable. Stuart Reardon était un joueur de rugby professionnel. Son calme et sa gentillesse contrastent avec son corps musclé. C’est fascinant. Hum! Sa femme ressemble à Catherine Zeta-Jones alors lorsqu’ils sont ensemble, «ça fait mal aux yeux» comme dirait Carrie Bradshaw.

Stuart Reardon, sa femme et sa coauteure Jane Harvey-Berrick. Leur livre Invincible sortira au Québec début 2019.

Jane Harvey-Berrick et Stuart Reardon se sont rencontrés à un événement alors qu’elle écrivait des romans de New Romance et posait pour la couverture. Lorsque Jane a entendu l’histoire de Stuart au sujet de sa blessure au rugby qui a mis fin à sa carrière de joueur professionnel, elle a tout de suite su que ça ferait une bonne histoire.

«C’est un bon écrivain», dit Jane. «Il me laissait des messages sur ma boîte vocale et jouait son histoire pour moi». Jane s’anime pour la foule en recréant ses messages: «Il court sur le terrain. Lance le ballon et il sera, à jamais, INVINCIBLE! » L’auditoire applaudit et s’anime. Puis elle invite la femme de Stuart sur scène.

Stuart raconte que les scènes d’amour dans les livres sont de son point de vue.

« C’était ce à quoi je pensais et je que je ressentais », dit-il. Pas étonnant que leur livre Invincible a été le plus vendu de la fin de semaine. Il faut dire que c’était le seul nouveau livre lancé au festival. Il est aussi le premier homme à écrire des romans New Romance, mais il ne sera pas le dernier. Leur prochain livre s’intitulera Gym or Chocolate? What side are you on? (Gym ou chocolat?) De quel côté êtes-vous?

C’est maintenant l’heure du gala. Je porte une tenue scintillante, digne de la tour Eiffel allumée. Hey! Je suis sur la Seine. À Paris!

Je suis maintenant à l’arrière-scène pendant que les auteurs mangent avant de faire la rotation des tables pour que les 500 femmes qui ont acheté un billet à 150 euros aient la chance de manger en compagnie de chacun d’eux pendant 30 minutes.

J’entends piétiner en haut. On dirait qu’un troupeau d’éléphants court au-dessus de ma tête! On nous dit que les femmes à l’étage ont déjà commencé à danser sur les tables et que l’animateur de la soirée a réchauffé la foule.

Les auteurs se rassemblent dans la pièce à côté de la salle de bal pour faire des photos. Ils ont encore une fois l’air de grandes vedettes prenant la pause, brillant de mille feux et discutant joyeusement entre eux.

Les auteurs font des photos avant d’entrer au gala et que leurs admirateurs sortent en délire.

Lorsqu’ils entrent dans la salle, l’air est électrique. Les portent s’ouvrent et… je n’ai jamais entendu de tels cris. On annonce les auteurs et on les mène à leur table, en paire. Les admirateurs se lèvent, applaudissent et filment chaque instant. Ils sautent sur place.

On s’installe pour manger et on dance jusqu’au petit matin. Les filles sautent et veulent juste avoir du plaisir. Durant le souper, Stuart (l’ancien joueur de rugby) sert le vin comme un vrai maître d’hôtel, avec un linge sur son bras musclé. Les filles adorent. Plus tard, il monte sur scène et danse avec elles. Il se trouve entouré d’admiratrices.

Au moment de la remise des prix, les admiratrices crient si fort que je suis certaine qu’elles n’auront plus de voix le lendemain. Les auteurs gagnants, eux, deviennent très émotifs.

Leurs larmes deviennent encore plus amères lorsqu’on se rappelle le président d’Hugo & Cie, Hugues de Saint-Vincent, décédé plus tôt cette année. Cet homme a donné la tribune à une nouvelle génération de voix. Des employés d’Hugo & Cie pleuraient encore le lendemain matin.

Je ne peux m’empêcher de penser que le festival New Romance est bien plus qu’un salon du livre. C’est une famille. C’est une communauté connectée par un amour partagé de la liberté et de la fantaisie. À Paris. Avec vue sur la Seine.

Au Festival New Romance, la fantaisie… devient réalité.

Hugo & Cie sera présent au kiosque Hachette au Salon du livre de Montréal du 14 au 19 novembre!

Nous vous proposons

Du même auteur

Vedettes, folie et écrivain sexy