logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Un week-end au Beatnik pour Mitsou Magazine

 

Parce que j’avais envie de joindre l’utile à l’agréable, j’ai décidé d’organiser le lac-à-l’épaule annuel de Mitsou Magazine en plein festival des couleurs dans une région que j’affectionne particulièrement pour ses paysages à couper le souffle, l’Estrie. L’équipe a été reçue par l’Hôtel Beatnik à Bromont pour un week-end cozy à souhait.

Ce qui étonne à notre arrivée, c’est que bien que l’hôtel soit situé tout près du spa Balnéa, du centre de ski et du village, on a l’impression d’être éloigné de tout. C’est d’ailleurs dans cet esprit de nature, de repli sur soi que les propriétaires Sylvain Bélanger et Geneviève Marois ont repensé l’endroit lorsqu’ils en ont fait l’acquisition.

Un refuge d’inspiration Beatnik

L’hôtel n’a pas de Beatnik que le nom, il en a aussi la vibe. Non, on n’y retrouve pas que des gens vêtus de cols roulés et de bérêts noirs, mais on y ressent l’esprit artistique et intellectuel du courant Beatnik des années 50. Par exemple, dans mon petit studio hyper confo et épuré, il n’y avait pas de télé, mais plutôt… un tourne-disque. Aux murs de l’hôtel, sont accrochées ici et là, des œuvres inspirés de ce mouvement peintes par le propriétaire lui-même. Si les chambres sont plutôt petites, la vue elle est grandiose et les espaces communs chaleureux. On s’y installe pour lire, jouer de la musique ou échanger. Mon préféré? L’espace feu à l’extérieur où nous avons passé une magnifique soirée pelotonnés dans des couvertures.

Un peu d’histoire

Lorsqu’on se promène dans le village de Bromont, on réalise que chacun a sa petite histoire sur ce qu’était le Beatnik. Qui dit vrai? Jade Beauregard, superviseure aux opérations, me confirme qu’avant d’être ce qu’il est aujourd’hui, Le Beatnik était une auberge où l’on faisait des retraites spirituelles et qu’auparavant, c’était une écurie. À savoir si l’endroit a déjà été un camp d’été? Le mystère persiste!

Épingler

C’est pour qui?

Le Beatnik convient tant aux couples qu’aux groupes d’amies (allô à la belle gang de filles qui se réunnissait ce week-end!) et aux familles. Vous pouvez y louer une chambre, un studio ou encore l’appartement qui compte trois chambres à coucher et peut accueillir huit personnes.

Si j’y retournerais? Absolument! Et je prendrai peut-être le temps d’aller au spa la prochaine fois!

J’en ai profité à la fin de mon weekend pour découvrir le mont How’s head avec mon chum Iohann.

Épingler

Je n’avais jamais réalisé que nous pouvions avoir une si belle vue des monts et des lacs des Cantons de l’Est au pic de la 4e plus haute montagne du Québec.

À visiter pendant la saison des couleurs!

Pis si vous êtes chanceux, vous pourrez vous faire une couple de chums de filles dans les prés. 

Du même auteur

Un week-end au Beatnik pour Mitsou Magazine