logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Les trésors à découvrir sur les îles grecques d’Amorgos et Folégandros

À l’abordage! Impossible de rester de glace face à cette fameuse épave qui envoûte et captive notre attention dès le premier coup d’oeil.

Ne vous faites pas d’illusion… Les îles grecques d’Amorgos et Folégandros sont bel et bien moins connues, en comparaison avec Santorin et Mykonos, par exemple, mais elles en valent LARGEMENT le détour! Elles regorgent, elles aussi, de merveilles aussi spectaculaires les unes que les autres, allant de leurs monuments perchés sur une falaise ou imbriqués dans la roche, à leurs plages à l’eau presque transparente et intensément bleue ou turquoise!

Voici quelques trésors à découvrir dans ces régions plus méconnues, mais ô combien saisissantes…

AMORGOS

Amorgos, alias l’île du Grand Bleu (un surnom qu’on lui a attribué grâce aux scènes du film de Luc Besson tournées dans la région en 1988), vous réserve un lot d’attractions touristiques magiques et des paysages époustouflants, où que vous soyez sur l’île!

Je vous suggère tout d’abord de louer une voiture, afin de pouvoir visiter les endroits les plus fous de l’île. Il n’y a qu’une grande route qui longe Amorgos (difficile de se perdre!), mais il faut toutefois rester vigilante, car c’est aussi un passage où les chèvres de l’île aiment bien «chiller». Il faut donc être prudente, de jour comme de nuit, puisque parfois, quelques chèvres sont littéralement couchées au beau milieu de la route… Eh oui, c’est le parfait genre de bouchon de circulation de voyage qu’on peut apprendre à apprécier!

La sympathique faune est l’une des multiples raisons de visiter Amorgos, mais voici les autres:

  1. Le Monastère de la Panagia Chozoviotissa

Construit à flanc de falaises, le Monastère de la Panagia Chozoviotissa est l’attraction principale qui attire les touristes sur l’île d’Amorgos. Honnêtement, vous ne verrez un truc pareil nulle part ailleurs. Le monastère est littéralement, en partie, dans la roche!

À 5 minutes seulement du village de Chora, vous pouvez visiter ce bâtiment datant du XIe siècle! Néanmoins, il faut monter 300 marches (prévoir environ 30 minutes) pour atterrir devant ce monument gigantesque qui se tient à 300 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Une fois tout en haut, préparez-vous à avoir les yeux et la bouche grands ouverts de béatitude: vous pouvez admirer la mer à perte de vue et les falaises se tenant en-dessous de vous. Incroyable, n’est-ce pas?

Si le cœur vous en dit, vous pouvez visiter le monastère gratuitement (un don est toutefois apprécié), tous les jours, de 8h à 13h et de 17h à 19h! Il est important de savoir qu’un habit spécifique est demandé pour s’introduire entre ses murs, où vivent encore quelques moines qui ne parlent que le grec. Les touristes masculins doivent porter des pantalons longs, tandis que les femmes ont l’obligation de porter une robe longue ou une jupe longue, en plus d’avoir les épaules recouvertes. Si vous n’êtes pas revêtue tel qu’exigé, n’ayez crainte, des vêtements sont à votre disposition à l’entrée.

  1. L’Épave de Navagio

Oh-oh-oh-ohhhhhhhh! Everybody was Kung Fu fighting!

Ohé, matelot! Si cette carcasse de navire échoué vous dit quelque chose, vous avez un bon œil! Eh oui… C’est le long métrage Le Grand Bleu qui a fait du bateau un attrait touristique populaire d’Amorgos.

Par contre, la route pour s’y rendre et le sentier menant à l’épave (prévoir un bon 15 minutes de marche) sont curieusement déserts. C’est alors encore plus facile de profiter pleinement de votre excursion à Navagio, juste avant de faire un tour à la plage Kalotaritissa, située tout proche.

Vous remarquerez, en arrivant devant l’énorme navire, que la rive accueille malheureusement beaucoup de déchets. Il faut également être très prudente puisque le lieu n’a pas de mesures de sécurité et qu’il est très éloigné (on dirait qu’il n’y a aucune vie humaine autour).

Aujourd’hui, toutefois, le bateau abandonné est en deux parties à cause du courant fort, notamment!

Aussi, si vous allez nager près du bateau, j’espère que vous avez vos vaccins contre le tétanos, parce que le bateau est plus que rouillé!

Apportez également quelques mouchoirs, car il n’y a AUCUNE toilette proche…

  1. LES CRIQUES D’AGHIA ANNA

Tout près du monastère, vous pourrez vous rafraîchir dans l’une des somptueuses criques d’Aghia Anna. Vous serez ébahie par l’intensité du bleu de la mer (et la clarté surprenante de l’eau) ainsi que la beauté de ce coin paradisiaque digne des plus belles cartes postales.

Deux charmantes options de baignade (à l’espace plutôt restreint, mais fonctionnel) s’offrent à vous… Du côté gauche de la petite chapelle, des escaliers mènent à une petite plage VIP plus familiale, mais magnifique.

Il y a même une petite cabane pour se changer en haut des rochers!

À votre droite, c’est plutôt une petite plage de galets davantage «adulte» (pour ne pas dire partiellement nudiste) qui mène à un passage vers la mer. Il y a également un petit snack nommé Big Blue Café, où l’on peut se «boucher un petit trou» avec un bon smoothie et une délicieuse sandwich, juste à côté du stationnement des criques.

  1. LE VILLAGE D’AEGIALI: SON PORT ET SA PLAGE

Le village d’Aegiali est tellemeeent beau! Son paysage est à couper le souffle, sans compter son joli port et sa plage (la plus longue de l’île, avec une eau extrêmement claire).

C’est bien connu, tous les chemins mènent à Rome…
La magnifique vue de notre hôtel!

Dans ce deuxième port d’Amorgos, vous pouvez tout faire: louer une voiture, faire votre épicerie, magasiner, prendre un verre et manger dans un restaurant!

Je vous conseille d’ailleurs de dîner ou souper sur une terrasse au bord de l’eau… Vous passerez un moment magique, c’est promis!

Koralli Restaurant
  1. La plage Agios Pavlos

Cette petite plage de galets en forme de croissant est l’un des trésors cachés d’Amorgos. On y a accès en pleine bordure de la route principale, devant des collines ma foi imposantes.

La plage est entourée de la mer et offre une vue directe sur le joli îlot d’en face, qui se nomme Nikouria.

La plage Agios Pavlos est simplement idyllique.

  1. Chora

Le village de Chora, à quelques minutes seulement du Monastère de la Panagia Chozoviotissa, est un mignon endroit où profiter de jolis restaurants et de petites boutiques (parfaites pour ramener des surprises à vos proches!).

Vous aurez l’embarras du choix pour des mignons petits bistros et cafés!

Devant lui se trouve une colline décorée de plusieurs petits moulins.

Vous pouvez vous informer auprès des locaux pour connaître le chemin permettant de vous rendre tout près d’eux.

  1. Le toit de l’hôtel Aegialis Hôtel & Spa

Ça peut paraître banal, mais faire du yoga sur le toit de cet hôtel cinq étoiles (le seul cinq étoiles de notre voyage!), avec une vue imprenable sur la plage et le port d’Aegiali, au coucher de soleil… Ça n’a pas de prix!

C’est clairement le top de la relaxation dans ces conditions!

FOLÉGANDROS

La petite île de Folégandros, située entre Sikinos et Milos, est un lieu véritablement pur, tranquille et chaleureux où il fait bon vivre. Ses habitants ont littéralement toujours le sourire aux lèvres!

Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de faire le tour de l’île et des magnifiques plages de Folégandros, mais deux endroits ont su me faire sentir le cœur léger grâce à leur incroyable beauté. Les voici:

  1. L’Église de Panagia

Perchée au sommet d’une des plus impressionnantes falaises de l’île, surélevée du reste de cette dernière, l’Église de Panagia est aussi belle de loin que de proche.

Qu’on la voit de notre hôtel ou qu’on décide de monter la longue pente pour l’atteindre, elle est fas-ci-nante.

Il faut être bien chaussée et avoir une bouteille d’eau à portée de main, car l’ascension de la montagne pour rejoindre l’église, au soleil tapant, peut être assez exigeante. Toutefois, l’effort en vaut complètement la peine…

De là-haut, on peut admirer une grande partie des imposantes collines de Folégandros ainsi que du village de Chora.

Je vous jure que j’ai eu le souffle coupé, et pas seulement à cause de mon cardio!

  1. Chora

Chora est le très accueillant village de Folégandros, mais il est aussi mignon, chaleureux et il grouille de petites boutiques locales et de restaurants aux mets typiquement grecs à se lécher les babines.

Faites un arrêt à la boutique Kalo Taxidi, vous ne serez pas déçue!

Même les chats sont sympathiques!

Si vous le pouvez, essayez l’un des restaurants, au centre de Chora, où l’on peut savourer un bon repas accotée sur le bord d’une église blanche peinte à la chaux, comme au restaurant Piatsa. C’est magique! Dégustez aussi des matsata, les pâtes locales de Folégandros faites maison, que l’on peut seulement trouver sur cette île.

Restaurant Piatsa

De plus, n’hésitez pas à explorer le village et à vous rapprocher le plus possible du côté de la mer (surtout pour le coucher du soleil)…

Ainsi vous aurez droit à un spectacle unique et exclusif: l’un des plus beaux panoramas que vous pourrez voir en Grèce. C’est entre autres via le Kastro que l’on peut se faufiler vers un balcon portant sur la mer et les falaises de Folégandros.

Voilà! Pour plus de conseils sur la Grèce, c’est par ici:

Crédit photos: Karine Paradis
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les trésors à découvrir sur les îles grecques d’Amorgos et Folégandros