logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Parler sexualité avec les enfants: de l’école à la maison

Un des sujets de l’heure: les cours d’éducation à la sexualité. On doit s’informer? Oui. Il y a de quoi paniquer? Pas du tout.

Qu’on le veuille ou non, c’est inévitable. Les enfants sont curieux et ils se posent des questions sur leur corps et sur celui des autres, sur leurs transformations physiques, sur leurs sentiments et sur leurs désirs. Enfants, on s’est tous posé les mêmes questions. Aussi bien tenter, parents et enseignants, de les guider dans le processus de recherche de réponses. Qu’en pensez-vous? Vaut mieux les informer et les guider vers les bonnes ressources plutôt que de les laisser s’informer, ou trop souvent mal s’informer, sur Internet.

Le rôle des enseignants

J’ai fait le tour du Programme du primaire pour vous, question de remettre les pendules à l’heure. De mon côté, en 5e année, il n’y a pas grand-chose de nouveau. Je dois aborder les changements psychologiques et physiques de la puberté ainsi que les façons d’éviter ou de prévenir une agression sexuelle en contexte réel et virtuel.

Ce sont des sujets que mes 2 collègues et moi avons l’habitude d’aborder en classe depuis des années. Pour le volet puberté, nous l’enseignons en collaboration avec l’infirmière scolaire et l’agent de police communautaire anime des ateliers sur la prévention en ligne et sur les agressions.

En classe, on aborde quelques sujets généraux en grand groupe, comme l’intimidation, la cyberintimidation et l’affirmation de soi. Par contre, pour que les enfants se sentent plus à l’aise pour poser des questions, on les sépare lorsqu’on parle de puberté. Je m’occupe des garçons et mes collègues Julie et Geneviève animent les activités avec les filles. Poser une question sur les menstruations devant des gars, ça peut être gênant. Avec les élèves garçons, on aborde ce sujet, mais brièvement, tandis que du côté des filles, plus de détails sont divulgués.

Une boîte à questions est toujours à la disposition des élèves et un enseignant ou l’infirmière s’assure d’y répondre.

Découvrez le Programme

Le Programme d’éducation à la sexualité au primaire, c’est:

  • Un programme qui comprend entre 5h et 15h par année.
  • Des activités qui respectent l’âge des élèves ainsi que leur cheminement.
  • Des outils pour s’affirmer et apprendre à mieux se connaître, ainsi que les autres.

Prenez le temps de lire le contenu du programme afin de connaître les thèmes abordés selon l’âge de votre enfant. C’est important.

Le rôle des parents

Vous êtes des personnes significatives pour votre enfant. Vous avez donc un rôle primordial dans son éducation et, selon moi, les sujets qui entourent la sexualité doivent également être discutés à la maison.

Plusieurs bons guides s’offrent à vous et à eux. J’en ai consulté plusieurs et mon choix s’arrête sur:

Pour les parents:

Épingler

La psychologue technicienne Frédérique Saint-Pierre et la travailleuse sociale Marie-France Viau proposent aux Éditions du CHU Sainte-Justine, 2 livres complémentaires: La sexualité de l’enfant expliquée aux parents et mon favori, Que savoir sur la sexualité de mon enfant? (questions et réponses). Ces guides abordent les différentes étapes physiques, psychologiques et sociales des enfants de 0 à 12 ans. Quand devrait-on cesser de prendre son bain avec son enfant? Comment réagir si un enfant surprend ses parents en train de faire l’amour?

Pour les petits:

Épingler

Stéphanie Blake propose un album rigolo, tout en étant explicatif, Un bébé dans le ventre de maman? J’ai souri de la première page à la dernière en lisant cet album. Avant d’aller à l’école, Gaspard et Simon apprennent que leur maman est enceinte. Mais comment fait-on des bébés? C’est une camarade de classe qui leur apprendra!

Pour les ados:

Épingler

Il n’y a pas de doute, Catherine Girard-Audet, que l’on connaît bien grâce à l’ABC des filles, présente deux livres que chaque ado devrait posséder: La puberté chez les gars et La puberté chez les filles. En les feuilletant, j’ai tout de suite remarqué la diversité dans les photos: des ados de différentes nationalités, avec des silhouettes diverses. Bon coup! On y parle de tout: les poils, les régimes, les drogues, la masturbation, l’hygiène, le tabac, etc. C’est jeune, c’est imagé; tout pour plaire aux ados!

Je nous souhaite, enseignants et parents, d’enrichissantes discussions!

Nous vous proposons

Du même auteur

Parler sexualité avec les enfants: de l’école à la maison