logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

L’aliénation parentale: quand les parents nuisent aux enfants

Après une séparation ou un divorce, les enfants veulent et ont généralement besoin de maintenir une solide relation saine avec chacun de leurs parents. Sans compter qu’ils ont besoin d’être mis à l’écart des conflits parentaux. Malheureusement, certains parents s’attendent toutefois à ce que les enfants choisissent un camp. À l’extrême, ils mettent tout en place pour s’assurer que l’enfant rejette l’autre parent. Même que cela peut en venir au point que le parent manipule les perceptions de l’enfant pour que ce dernier en vienne à haïr son autre parent, qu’il le voit comme rien de moins que le démon en personne. C’est ce qu’on appelle de de l’aliénation parentale.

De façon plus précise, le Carrefour Aliénation Parentale Québec offre la description suivante :

L’aliénation parentale se décrit comme un phénomène dans lequel un des parents se livre à des comportements aliénants, influançant l’esprit de l’enfant afin de favoriser chez lui le rejet injustifié et la désaffection à l’égard de l’autre parent.

Les deux conditions suivantes doivent être présentes simultanément pour parler d’aliénation parentale dans une famille :

  1. Un des parents utilise des comportements aliénants afin d’exclure l’autre parent de la vie de l’enfant, et cela, de façon injustifiée.
  2. Le processus entraîne une détérioration de la relation entre l’enfant et le parent ciblé, voire une rupture de la relation.

Il est important de comprendre que l’enfant participe au phénomène d’aliénation parentale, bien malgré lui. En effet, l’enfant peut croire que sa relation avec le parent ciblé est nuisible pour lui et observe des gains significatifs à être plutôt en alliance avec le parent aliénant.

Voici quelques exemples de comportements parentaux aliénants qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille si vous vous retrouvez dans une situation semblable :

  • Laisse entendre que l’autre parent est dangereux ou malade.
  • Rabaisse/dénigre l’autre parent, ses valeurs ou ses intérêts devant l’enfant.
  • Organise des activités plaisantes au moment que la période prévue des contacts avec l’autre parent.
  • Limite les contacts de l’enfant avec la parenté de l’autre parent.
  • Gère les contacts téléphoniques ou les courriels (écoute au téléphone, lit les courriels entre l’autre parent et l’enfant).
  • Jette les cadeaux donnés par l’autre parent à l’enfant.
  • Déforme le passé afin de minimiser la relation entre l’autre parent et l’enfant.
  • Utilise l’enfant comme messager entre lui et l’autre parent.
  • Fait sentir l’enfant coupable de sa relation avec l’autre parent.

Les effets sur les enfants

Le parent aliénant ne le réalise pas toujours, mais dans cette tentative de détruire la relation entre l’autre parent et son enfant, il blesse également l’enfant lui-même. On note par exemple que ces enfants souffrent davantage de faible estime de soi, de problème de confiance envers les autres, de dénigrement envers eux-mêmes et de dépression par exemple. Entre autres parce que ces enfants grandissent en pensant qu’un de leurs parents ne les a pas voulus ou même aimés sans compter qu’ils ressentent souvent une grande culpabilité envers le parent aliénant s’ils en viennent à vouloir entretenir une relation avec le parent rejeté ou même penser du positif de lui. Il est important de préciser que dans les cas d’aliénation parentale, aucun motif ne permet de justifier la séparation de l’enfant d’un de ses parents. Nous ne parlons donc pas de cas où il y aurait de la violence ou des comportements compromettant la sécurité ou le bien-être de l’enfant.

Le parent aliénant, le parent aliéné

Le parent qui pousse son enfant à rejeter l’autre parent souffre aussi. Il ne s’en rend peut-être pas compte, mais derrière toute cette colère se cache une grande blessure en lien avec la relation perdue. Il utilise peut-être son enfant dans un désir de blesser l’autre de la même façon que lui s’est senti blessé. Son désir de vengeance prend alors le dessus sur le bien-être de son enfant et de la famille.

Bien évidemment, le parent aliéné souffre également de toute cette situation. Il se retrouve pris à subir les attaques du parent aliénant tout en observant, de façon impuissante, le détachement de son enfant. Ressentir le rejet de son ex-conjoint est une chose, mais voir en plus que son enfant le rejette est d’autant plus difficile à vivre.

Ces dans ces moments qu’il est important de s’entourer. C’est pourquoi des organismes comme Carrefour Aliénation Parentale Québec existent. Comme l’aliénation parentale est considérée comme une forme d’abus, vous pouvez faire un signalement à la Direction de la protection de la Jeunesse et voir s’ils peuvent vous soutenir dans vos démarches.

Source : https://www.chaire-maltraitance.ulaval.ca/sites/chaire-maltraitance.ulaval.ca/files/inventaire_indicateurs_trousse_ap.pdf

Nous vous proposons

Du même auteur

L’aliénation parentale: quand les parents nuisent aux enfants