logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

21 jours sans plastique

Quand les filles de Rose Buddha m’ont proposé de faire le défi 21 jours sans plastique, j’ai accepté tout de suite. C’était le coup de pied au derrière qu’il me fallait pour passer à l’action, moi qui ai entamé un peu le processus en préparant des lunchs zéro déchet pour ma fille lorsqu’elle a commencé la maternelle cet automne et qui se dit depuis ce temps faudrait bien que j’adopte ce mode de pensée dans d’autres sphères de notre vie.

Le défi

Le défi consiste à éliminer de notre quotidien durant 21 jours (et pourquoi pas pour toujours!) 4 types de plastiques : les pailles, la pellicule plastique, les bouteilles d’eau et les sacs. Je me suis tout de suite emballée et j’ai trouvé assez rapidement je dois dire des options de remplacement pour tous les plastiques visés par le défi.

Les pailles

Le mieux, évidemment, c’est de ne pas en prendre. Mais j’ai des cocos à la maison qui adooooorent boire leur smoothie avec une paille la fin de semaine alors j’ai trouvé des remplaçantes à celles en plastique que j’achète généralement chez le géant suédois. À la maison, on a opté pour celles en acier inoxydable qui sont ultra durables et faciles à nettoyer avec la petite brosse fournie. Il existe aussi des pailles en silicone et d’autres en bambou. Ces dernières ont une moins longue durée de vie, mais elles sont compostables.

J’achète

La pellicule plastique

Je n’ai jamais été une grande fan du Saran Wrap, plus par incompétence que par souci écologique, mais là, c’est fini! J’ai fait une super découverte: la pellicule Api-flex, faite d’un tissu coton et de chanvre recouvert de cire d’abeille. On l’utilise pour emballer les sandwichs comme les fromages et aussi pour recouvrir les bols. Il suffit de la laver à l’eau froide et on peut la réutiliser plusieurs mois. On peut aussi se procurer des couvre-bols. Ceux-ci avec des chatons trouvés chez Simons sons trop mignons.

J’achète

Les bouteilles d’eau

Cet élément du défi est le moins compliqué: il suffit de toujours avoir avec soi une gourde réutilisable. On choisit un modèle sans BPA, pourquoi pas en verre ou en inox. Tant qu’à éliminer le plastique!

J’achète

Les sacs

Bien sûr, on apporte ses sacs réutilisables lorsqu’on se rend à l’épicerie, c’est pratiquement un réflexe maintenant, mais j’ai toujours été embêtée par les petits sacs en plastique pour fruits et légumes qui ont une vie utile d’environ 30 minutes, entre le rayon des fruits et la maison. Je ne les prenais pas systématiquement, mais quand on achète une dizaine de citrons pour faire une limonade, ça fait pas mal de fruits qui se promènent dans le panier. J’ai essayé les sacs à fruits et légumes de la nouvelle collection HÖM de Omaïki, une entreprise que j’aimais déjà beaucoup pour avoir utilisé jadis ses merveilleuses compresses d’allaitement lavables (qui me servent aujourd’hui de tampons démaquillants d’ailleurs). Autre belle découverte de la même collection: les sacs à vrac. Plusieurs autres entreprises d’ici comme SAKSAC offrent des produits semblables.

J’achète

Pour vous inscrire vous aussi au défi et recevoir des trucs et des idées de Madeleine et Maxime, cofondatrices de Rose Buddha, c’est ici.

Et si vous avez des astuces pour moi, écrivez-les ci-dessous. Nous en profiterons tous!

Nous vous proposons

Du même auteur

21 jours sans plastique