logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

L’implication du microbiome sur notre santé

On entend beaucoup dire que l’équilibre du microbiote — l’ensemble des micro-organismes (principalement des bactéries) qui vivent dans notre tube digestif — serait au cœur de notre santé et qu’il aurait une influence sur notre bien-être physique et psychologique. Je vous parlais dans cet article des liens d’interdépendance entre le ventre et le cerveau.

Épingler

Il est important de préciser que nous sommes très loin de comprendre entièrement le microbiote (aussi nommé flore intestinale). De nombreuses questions sont encore en suspens lorsqu’on parle de microbiote et de son impact sur la santé. Cependant des professionnels de la santé s’étant penchés sur la question soutiennent qu’il contient des milliards de bactéries, ainsi qu’une concentration tellement importante de neurones régularisant la digestion, que les intestins sont parfois appelés notre deuxième cerveau. On dit aussi que 70% de nos cellules immunitaires sont localisées au niveau des intestins d’où l’importance d’avoir un microbiote en santé!

Le sujet est assurément fort intéressant, mais complexe puisque le microbiote diffère selon chaque individu. La diversité est énorme! De plus, il change chaque jour de notre vie. Il est donc difficile de généraliser.

Beaucoup de pathologies seraient reliées, du moins en partie, à un microbiote intestinal déséquilibré. On commence à dévoiler que la vulnérabilité de l’écosystème bactérien de notre intestin pourrait être impliquée dans les causes de plusieurs maladies. Pourrait-on les prévenir en prenant soin de notre microbiote? (*1)

Comment modifier positivement notre microbiote?

Épingler

Même si les mécanismes exacts restent à clarifier, il existe plusieurs hypothèses et de plus en plus de preuves qui soutiennent la relation entre la qualité et la quantité des bactéries qui colonisent les intestins et la santé.

Pour favoriser notre bonne santé, un microbiote diversifié est préférable. Les bactéries travaillent en équipe! Dans le cas d’un microbiote diversifié, la probabilité de trouver une bactérie pour combler celle manquante est plus élevée. Ces remplaçantes occupent la place qu’auraient pu prendre les mauvaises bactéries susceptibles de causer des inconforts. On peut donc dire que les bonnes bactéries aident à combattre la prolifération de bactéries pathogènes de l’intestin.

En principe, chez une personne en bonne santé, le microbiote est déjà riche. Dans certains cas précis où notre flore intestinale est déréglée, par exemple lors de la prise d’antibiotiques (les antibiotiques tuent les bactéries, mais ils ne distinguent pas les alliées des ennemies) ou lorsqu’on souffre de diarrhée comme celle liée à C. difficile ou encore la diarrhée du voyageur, il est recommandé de prendre des suppléments de probiotiques pour soutenir la croissance de la flore naturelle et favoriser le retour à un état normal. Des études récentes ont montré que certains médicaments non antibiotiques changent  aussi la composition du microbiote. Cet effet pourrait être lié aux maux de ventre associés à certains médicaments, tout comme les antibiotiques sont parfois associés à des troubles gastro-intestinaux.

Si les probiotiques peuvent dans certains cas, améliorer les troubles intestinaux ou digestifs, ils peuvent, dans d’autres cas être totalement inutiles. Cela dépend toujours de la cause des troubles.

Nourrir notre microbiote par l’alimentation

Épingler

Un autre terme populaire est «prébiotique».

La différence entre prébiotiques et probiotiques est que les probiotiques sont des bactéries, alors que les prébiotiques sont la nourriture des bactéries, c’est-à-dire des aliments qui nourrissent les bonnes bactéries de notre microbiote et les maintiennent en bonne santé. Certaines recherches se penchent sur l’impact de l’alimentation sur le microbiote. Il s’agit d’intégrer davantage des grains entiers, des fibres, des légumineuses et des végétaux ainsi que des produits fermentés à l’alimentation quotidienne. Bref, une alimentation équilibrée, diversifiée et qui évite les produits transformés.

Renforcer notre microbiote à l’aide de compléments probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes (bactéries vivantes) qui, lorsque consommés en nombre suffisant, ont pour but de modifier positivement notre microbiote. Ils ont des bienfaits sur la santé, cependant nos besoins varient selon la souche et la cause! (*2)

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’effet est lié à la souche bactérienne qui est en déficience. Le terme probiotique est donc un terme assez générique. La souche et l’espèce bactérienne diffèrent d’un produit à l’autre.

Les différentes souches de bactéries auraient des caractéristiques et des potentiels complètement différents. C’est pourquoi il serait important de prendre la bactérie qui est la plus adaptée à la problématique. Pour un maximum d’effet, il faudrait considérer le dosage (la quantité de bactéries), la norme de qualité et les souches dont nous avons besoin. Certains probiotiques n’auraient également pas tous une bonne survie gastro-intestinale; certaines bactéries sont dégradées par l’acidité gastrique avant même de se rendre à l’intestin. C’est pourquoi les critères de sélection d’un probiotique efficace sont primordiaux, car ils ne sont pas tous égaux.

Que faut-il retenir?

Épingler

Le corps est parfait dans son fonctionnement pour préserver son efficacité. Toutefois, il n’est pas infaillible et perd parfois son équilibre…

On parle de plus en plus de dysbiose intestinale, un terme qui signifie que la flore intestinale est déséquilibrée et que certaines mauvaises bactéries prolifèrent en trop grand nombre. Il faut donc chercher à limiter les facteurs qui perturbent la flore intestinale.

Différents facteurs peuvent créer un déséquilibre, comme l’alimentation et notre rythme de vie: trop d’aliments transformés, négliger l’importance d’un apport régulier en fibres, en fruits et en légumes et tous les nutriments dont nos différents organes ont besoin afin de jouer efficacement leur rôle dans l’organisme. Il y a aussi le stress, le surmenage et le manque d’exercice physique qui, rappelons-le, favorise la circulation sanguine et fortifie le réseau d’échange entre les organes.

Même si les sources de probiotiques ne répondent pas spécifiquement à une problématique de santé, elles semblent, dans certains cas être bienfaisantes pour le microbiote. Les probiotiques ne peuvent être considérés seuls, mais dans un ensemble de saines habitudes de vie.

Toutefois, ils seront des plus intéressants pour notre santé lorsqu’ils cibleront une problématique précise. Malgré l’avancement des technologies, il n’y a pas de test de laboratoire pour des analyses du microbiote visant à faire l’inventaire des cellules et des différentes populations bactériennes et à déterminer nos besoins réels. Le potentiel de recherche est toutefois immense!

Chaque époque cultive ses modes en termes de santé: celle-ci nous caractérise. C’est l’un de nos dossiers principaux en vogue en matière de santé et d’alimentation.

Mon but n’est pas de me prononcer sur l’utilité ou la prise de probiotique, mais je me questionne, je recherche, démystifie, je partage ce que j’en comprends. Comme mentionné au début, l’intestin et le microbiote sont des domaines de recherches les plus prometteurs et on a toutes les raisons de s’y intéresser.

Références :

Dans cette BD, Olivier Bernard, alias Le Pharmachien, explique comment fonctionnent les probiotiques. En fournissant les bases scientifiques, il renverse un certain nombre d’idées reçues. Il vulgarise et démystifie ainsi les probiotiques, accompagné de dessins et de textes vraiment drôles.

(*1) Dans son livre scientifiquement intéressant et gourmand : Mille milliards d’amies — Comprendre et nourrir son microbiome, Marianne Desautels-Marissal, biochimiste, nous invite à voir notre nourriture sous un angle différent et contribuer à notre santé globale.
(*2) Conférence Le microbiome humain: ce qui le perturbe et son impact sur la santé globale. Avec Mathieu Millette, Directeur scientifique, département recherche préclinique Bio-K.

L’implication du microbiome sur notre santé