logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Amours criminels : ces femmes amoureuses d’un prisonnier

Mon amie Sophie Lambert, la réalisatrice de mes émissions Dis-moi et Mitsou et Léa s’intéresse à l’amour sous toutes ses formes. Après avoir réalisé L’amour au temps du numérique, elle nous présentera début 2019 un documentaire sur l’amour en prison qui racontera l’histoire de 4 femmes amoureuses d’un prisonnier. C’est tellement intéressant que je l’ai invitée pour enregistrer un balado afin qu’on puisse en jaser tous ensemble, avec vous.

Mais qui sont ces femmes qui vivent une relation amoureuse avec un prisonnier? D’un homme qui a fait le mal et parfois même commis l’irréparable.

Si chaque femme et histoire est unique, Sophie a pu observer certaines tendances au moment de faire sa recherche. Certaines des femmes qu’elle a rencontrées ont été blessées ou agressées dans le passé et pour elles avoir un amoureux derrière les barreaux est synonyme de sécurité. Elles se permettent ainsi de vivre leurs sentiments amoureux sans crainte. Pour d’autres au contraire, l’image du criminel est celle d’un homme fort qui saura la protéger… On remarque aussi que les femmes ont tendance à être très maternelles, à vouloir sauver le monde et à voir du beau et du bon partout. Il y a des femmes qui voient de la détresse chez les prisonniers, des âmes à sauver. C’est quelque chose de typiquement féminin parce que les femmes en prison ne reçoivent pas de lettres. Les hommes ont peur des meurtrières alors que les femmes veulent prendre soin des meurtriers.

Il y a également celles qui ont vécu des expériences similaires aux prisonniers et les comprennent. C’est le cas d’une des femmes présentées dans le documentaire et qui est amoureuse de Luka Rocco Magnotta, celui qui a démembré son amoureux chinois à Montréal il y a quelques années. Elle mentionne qu’il a été abusé quand il était jeune et qu’elle aussi alors elle le comprend. Selon elle, Magnotta a tout un fan-club et des centaines d’admiratrices. Les criminels qui ont eu un procès très médiatisé on semble-t-il la cote auprès de ces dames. On raconte que Charles Manson recevait 20 000 lettres par année.

Être amoureuse d’un prisonnier, un fantasme?

Souvenez-vous l’école secondaire comment les bad boys étaient populaires? Il y a le petit (le gros dans certains cas) côté bum qui attire indubitablement la plupart des amoureuses de prisonniers. Et puis, il faut bien le dire, les prisonniers ont beaucoup beaucoup de temps pour écrire de longues lettres enflammées. Puisqu’ils ont obligatoirement en prison des séances de psychothérapie, ils sont aussi généralement mieux outillés que bien des hommes pour exprimer leurs émotions. Si l’on fait fi de leur crime, ce que font beaucoup de femmes, ce sont donc d’excellent amoureux pour quiconque ne cherche pas la proximité. Lorsqu’on vit une telle relation à distance, on est toujours dans l’attente, dans l’expectative, on romance un peu beaucoup les choses…

Que se passe-t-il avec la relation une fois l’homme sorti de prison et libre? Peut-on avoir une relation normale? Je vous invite à écouter le balado et à regarder le documentaire pour le savoir.

Ce que j’ai réalisé en écoutant Sophie, c’est que ce pattern amoureux se vit bien au-delà des murs des prisons, dans le monde libre aussi. Il y a plein de gens qui ont des amours illicites et pour qui le côté caché de la relation la rend plus excitante ou qui cherchent à se protéger.

Le documentaire sera diffusé à l’hiver 2019, mais d’ici là, vous pouvez le regarder sur tou.tv.

Je vous laisse le lien ici: https://ici.tou.tv/amours-criminels

Nous vous proposons

Du même auteur

Amours criminels : ces femmes amoureuses d’un prisonnier