logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Mitsou et Léa : de l’amitié au don d’organe

Vous aimez votre meilleure amie, mais seriez-vous prête à lui offrir… l’un de vos organes? Cette semaine à Mitsou et Léa, nous allons à la rencontre d’Annick, qui offrira un rein à sa meilleure amie, Valérie, afin de lui permettre de vivre mieux et surtout, plus longtemps.

Annick, 38 ans, est fonctionnaire au gouvernement. Avec son mari et ses deux jeunes filles, elle file le parfait bonheur en Outaouais. Quand elle a appris que sa meilleure amie Valérie, avec qui elle a travaillé pendant longtemps à la radio, a une maladie auto-immune et qu’elle a besoin d’un rein pour survivre, elle n’a pas hésité une minute. Elle lui as offert l’un des siens, si les tests de compatibilité leur permettent la transplantation. Quand on lui demande si ce n’est pas un (trop) grand geste de don de soi, elle répond «mais pourquoi pas? Je suis en santé et je peux partager!»  Son mari, le père de ses enfants, est quant à lui un peu plus réticent, mais devant devant son insistance, il accepte le désir de sa femme.

À 29 ans, la journaliste artistique Valérie Clairoux a reçu un diagnostic de maladie auto-immune, la maladie de Berger, qui s’attaque à ses reins. Malgré le fait que les médecins lui disaient qu’elle n’aurait des complications qu’à partir de 50 ans, aujourd’hui dans la mi-trentaine, ses reins ne fonctionnent plus et elle doit subir une transplantation.

Valérie a dû prendre une pause de son emploi et se soumettre à la dialyse 8 heures par nuit pour filtrer son sang. Maintenant que j’ai visité son appartement et que j’ai vu l’attirail de pilules, la machine de dialyse et la pile de sacs de liquide pour filtrer son sang entreposés du plancher au plafond qui prennent la moitié d’une chambre, le mot dialyse ne signifie plus la même chose pour moi. J’ai compris la charge (physique et psychologique) des traitements sur un être humain. Non seulement Valérie ne peut plus travailler, mais elle ne peut plus voyager ni même découcher un soir. Pour cette célibataire vivant seule qui a toujours rêvé de fonder une famille, cette situation est lourde de sens. Valérie a mis sa vie en veilleuse et attend sa transplantation avec impatience.

Chez ces deux amies, plusieurs sentiments s’entrecroisent. La culpabilité, la peur, l’espoir, la reconnaissance…  Les deux amies sont non seulement compatibles amicalement, mais physiquement aussi. Annick est la meilleure candidate pour offrir son rein à sa best. Nous les avons suivies jusqu’au jour de l’opération.

Cet épisode est bien spécial, car c’est la première fois que Léa et moi allions interviewer nos invitées ensemble. J’ai finalement dû faire l’entrevue avec les deux participantes – sans Léa – car celle-ci est littéralement tombée dans les pommes le matin pendant sa discussion sur le don d’organe avec Annick. Que d’émotions!

Découvrez aujourd’hui l’univers très prenant de Valérie et d’Annick, dont l’amitié n’a pas de limites. Annick fera le geste le plus généreux qu’un humain puisse poser, celui de donner un organe à Valérie afin de lui permettre de vivre. À voir absolument!

Vous pourriez, tout comme Annick, devenir un superhéros et sauver une ou même des vies en signant l’autocollant de don d’organe au verso de votre carte d’assurance maladie. Vous pouvez aussi consentir au don d’organe auprès de la RAMQ juste ici.

Mitsou et Léa est présentée sur la chaîne MOI & Cie
Jeudi 22h00
Vendredi 9h00
Dimanche 10h00
Lundi 12h00
Mercredi 19h00

Nous vous proposons

Mitsou et Léa : de l’amitié au don d’organe