logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Jessie et PH veulent rendre accessible au grand public le mode de vie végane

La consommation de produits animaux est bien ancrée dans notre culture!

Avec Végane, mais pas plate!, Jessie Nadeau et PH Cantin se donnent comme mission de rendre accessible au grand public le mode de vie végane à travers 80 recettes aussi savoureuses que simples à cuisiner. De la lasagne au cheesecake, passant par la poutine au bacon de tempeh, les amoureux ont su combiner leurs connaissances afin d’offrir le guide parfait à ceux qui souhaitent l’essayer sans se casser la tête et, surtout, sans faire de compromis sur le bon goût! Ensemble, ils vous offrent un livre qui vous permettra d’en apprendre davantage sur le sujet, de faciliter votre passage à ce mode de vie ou de simplement réduire votre consommation de produits d’origine animale.

Épingler

Depuis votre sortie d’Occupation Double, vous avez choisi d’utiliser votre visibilité en vous impliquant dans plusieurs causes qui vous tiennent à coeur afin de faire une différence. C’est rafraîchissant!

Jessie: J’ai vu la différence au niveau de l’impact, je m’impliquais déjà intensément dans plusieurs causes qui m’étaient chères avant Occupation
Double (droits des animaux, ceux de la communauté LGBTQ+ ainsi que la prévention du suicide), mais le fait que PH soit devenu végane pendant l’émission combiné à notre grande visibilité, ça a fait boule de neige! On a reçu – et on reçoit encore quotidiennement – des tonnes de messages de gens qui trouvent ça inspirant ce qu’on fait et ça fait franchement changement d’utiliser ma visibilité pour amener les gens à se questionner, nourrir les discussions entre amis et en famille, tout en offrant aux gens des alternatives et des outils!

PH: Devenir végane, c’était un choix personnel pour moi! Mais quand je suis revenu d’OD et que j’ai réalisé qu’on inspirait des gens à passer à ce nouveau mode de vie sans cruauté, ça m’a encouragé à le mettre de l’avant et à le montrer encore plus. Je pense que la planète est prête pour ce tournant-là et les gens s’y intéressent de plus en plus. On a donc décidé de mettre nos énergies là-dessus!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JESSIE (@jessie.nadeau) le

Avec Végane, mais pas plate!, votre but est de rendre accessible au grand public le mode de vie végane!

PH: Oui! Le livre est un outil pour les gens qui veulent faire la transition ou encore les gens qui l’ont déjà faite. Les recettes sont excellentes et simples à faire pour tous!

Jessie: C’est aussi pour les gens qui veulent découvrir des recettes véganes. Parfois, certaines personnes ne savent pas du tout c’est quoi manger un plat végane et je crois que juste à voir les photos, tout le monde va trouver que ça a l’air appétissant! Ça va ouvrir les œillères de certains. C’est aussi de montrer que peu importe ce que tu manges en ce moment, tu peux le «véganiser». On a choisi nos recettes préférées «avant de devenir végane» et nous les avons véganisées en remplaçant les viandes/poissons, produits laitiers, oeufs, beurre, etc! Que ce soit une lasagne, macaroni au fromage ou tourtières, tu peux véganiser n’importe quoi!

Jessie, tu confies dans Végane, mais pas plate! que le livre est un outil que tu aurais aimé avoir il y a plusieurs années. Pourquoi?

Jessie: Quand je suis devenue végane, je n’avais aucune information, autant sur la nutrition que sur la cuisine. Je ne savais pas quoi me préparer à
manger… Je ne savais même pas ce qu’était une protéine! Je partais vraiment de zéro et le livre m’aurait grandement aidée car avec lui en main, j’aurais pu aller me promener dans n’importe quelle épicerie afin de reproduire les recettes. Avec les 10 pages au début du livre qui démystifient le véganisme, j’aurais pu mieux comprendre comment il est facile de consommer exclusivement des aliments d’origine végétale, tout comme la variété de nutriments que cette nouvelle alimentation apporte!

Cheesecake végane

PH, tu as dit que lorsque tu as rencontré Jessie, tu savais que si tu voulais être avec elle à long terme, tes jours d’omnivore étaient comptés!

PH: Jessie est activiste végane alors je savais que si je voulais être avec elle, je ne pourrais pas continuer à manger de la viande. Au début, c’était la raison principale pour laquelle j’ai arrêté de manger des produits de source animale. Rapidement, j’ai compris que c’était plus que ça! Après tout, je suis un ex-athlète et ce nouveau style de vie rime avec santé! Quand je me suis informé en sortant d’OD sur tous les aspects du véganisme, j’ai réalisé que c’était LA solution pour moi: c’était LE choix à faire autant du point de vue de l’éthique animale, de ma santé ou de la santé de notre planète. J’ai découvert des saveurs, des couleurs, des textures nouvelles à travers la cuisine végane et on a aussi suivi une clinique de nutrition avec la nutritionniste Anne-Marie Roy, pour apprendre les subtilités et avantages d’une nutrition végétale.

Votre live s’appelle Végane, mais pas plate!… est-ce que vous vous faites dire souvent que vous êtes plates parce que vous êtes véganes?

Jessie: Aïe, aïe, aïe (rires)!

PH: C’est un peu un clin d’œil aux gens qui disaient que nous étions «le couple plate d’Occupation Double» et aussi d’allier ça avec le fait qu’être végane, ce n’est pas nécessairement plate… En fait, c’est loin d’être plate!

Jessie: C’est une forme d’auto-dérision! On veut montrer que justement, lorsque tu es végane, tu peux avoir une bonne bouffe, manquer de rien, et c’est le fun!

Poutine Occupation Double

Plusieurs mythes sont reliés au véganisme, pouvez-vous m’en nommer quelques-uns?

PH: Les gens pensent que ça coûte plus cher être végane, mais ce n’est tellement pas vrai. On a même testé l’expérience de faire une épicerie végane pour une semaine avec 50$ et on a montré le résultat sur notre chaîne YouTube; vous pouvez d’ailleurs découvrir qu’on avait bien en masse de nourriture! C’est quelque chose que les gens sous-estiment vraiment. Les aliments les moins chers sont véganes: les légumineuses, fruits et légumes, quand tu les achètes aux bonnes places, c’est beaucoup moins cher que la viande et autres! Vous avez juste à aller faire un tour dans les fruiteries, les petits marchés locaux (en plus d’encourager à acheter  local)… On est allés à la fruiterie 440 et on est sortis de là avec un panier complet pour 25$ et on en a eu pour une semaine, pour deux! C’est génial et facile.

Il y a aussi le fameux mythe qu’on va être plus faible, manquer de protéines ou souffrir de carences, si on mange «juste des légumes et des fruits»!

Jessie: Exactement! Ce qui est très cool, c’est qu’on a collaboré pour le livre avec la diététiste-nutritionniste Anne-Marie Roy, qui est experte en nutrition depuis plus de 26 ans! Il y a 10 pages qui sont consacrées à l’industrie du véganisme et Anne-Marie donne justement une foule de trucs et d’informations sur le mode de vie végane. Les gens pensent à tort qu’en mangeant végétalien, il y a des risques de carences, mais c’est faux… et nous, on tente de démystifier tout ça!

Si les familles veulent intégrer vos recettes à leur routine, comment est-ce possible d’incorporer ça au quotidien?

PH: Dans notre livre, il y a beaucoup de recettes traditionnelles en version véganisées: du pâté chinois, des cheesecakes, des boulettes, de la poutine, des smoothies… Des trucs de base que les gens consomment régulièrement où ils peuvent facilement modifier les ingrédients afin de les rendre véganes! Car c’est ça le but: on n’arrête pas de manger ce qu’on aime, on remplace simplement des ingrédients par d’autres afin de découvrir de nouvelles saveurs. Si tu veux faire découvrir ça à ta famille, tu dois commencer par un plat qu’ils sont habitués de manger – comme par exemple une tourtière du Lac Saint-Jean – et tu la cuisines végane en remplaçant la viande par du tofu, tu ajoutes des haricots blancs et des lentilles, etc. Les gens parfois ne s’en rendent même pas compte du changement ou même apprécient encore plus!

Jessie: Étant seule végane dans ma famille, j’apportais des plats qui ressemblent à des plats d’omnivores dans les réunions familiales. Je sais que les gens de ma famille ne le feront pas par eux-mêmes, mis à part ma mère qui cuisine des plats véganes quand on se fait des soirées ensemble. Sinon, je préfère leur faire découvrir, leur montrer que ça a la même texture, la même saveur, et qu’en plus c’est meilleur pour la santé, pour l’environnement et qu’aucun animal n’a souffert. J’apportais des croquettes de «poulet» véganes et je faisais goûter ça à tout le monde, même aux plus sceptiques de la famille… qui avaient presque peur d’y toucher (rires), mais finalement qui trouvaient ça bon! À chaque fois que quelqu’un a l’air réticent et que finalement il aime ça et trouve que ça goûte pareil, je célèbre ça. C’est une petite victoire en soi! C’est de combattre à tous les jours la peur de l’inconnu!

Mac’n Cheese-Whiz

Quelles sont vos recettes préférées?

Jessie: Le Mac’n Cheese-Whiz! C’est facile à faire, rapide et réconfortant. Nous l’avons d’ailleurs cuisiné sur notre chaîne YouTube avec Cam Grande Brune. J’adorais le fromage, mais maintenant j’aime tout autant le fromage végane (à base de noix ou autre).

PH: La Tourtière du Lac Saint-Jean, celle que ma mère nous a cuisinée en sortant d’OD! Elle se retrouve dans le livre à la page 200. C’est un classique, car je viens du Saguenay et on a un chalet là-bas, j’y ai d’ailleurs passé tous mes étés. C’était important pour moi que cette recette se retrouve dans le livre.

Quelque chose à ajouter?

PH: Je pense que végane ou pas, c’est un livre qui va plaire à tout le monde. Les recettes sont très accessibles! Les recettes ne sont pas seulement véganes, mais sont aussi savoureuses.

Jessie: Quelqu’un qui ne veut pas se casser la tête, ceux qui ont envie de découvrir le véganisme, ceux qui sont déjà véganes et qui veulent des idées de recettes… c’est pour vous! Ça convient à tous et tout le monde y trouve son compte. Il y a des recettes plus complexes, mais la plupart sont très simples. C’est sur ça qu’on a misé, la simplicité! On ne voulait pas que les gens aient besoin d’aller dans des marchés spéciaux pour trouver des épices ou aliments spéciaux pour reproduire nos recettes. On voulait que tout le monde puisse faire les recettes, peu importe où ils habitent, de Montréal à Ste-Marie-de-Beauce!

Depuis combien de temps travaillez-vous sur le livre?

PH : Environ 7 mois. L’équipe complète de Pratico-Pratiques a fait un travail extraordinaire pour nous aider à amener ce livre-là à terme.

Est-ce que vous avez eu la piqûre avec ce premier livre, avez-vous le goût d’en préparer un deuxième?

PH: On va voir la réception du premier… si les gens l’aiment, possiblement!

Assiette déjeuner: tofu brouillé, bacon de tempeh et fèves au lard véganes

Qu’est-ce qui s’en vient pour vous?

PH: Le Sans filtre Podcast avec mon meilleur ami Dominic Plante est disponible sur YouTube et Apple. On rencontre des invités de sphères différentes à chaque semaine et on a de longues discussions intéressantes!

Jessie: Les Enjeux-liveuses avec Mélanie Lemay et Alexandra Stellini, on a interviewé les chefs de partis et on utilise notre visibilité pour que les gens s’intéressent ou s’informent davantage sur les enjeux de la société. J’écris aussi une télésérie et une websérie avec d’autres personnes. Je veux continuer dans le cinéma, mais je suis présentement au stade de l’écriture.

Végane, mais pas plate!, qui paraît chez les Éditions Pratico-Pratiques, est disponible dès maintenant (29,95$)! 

Boulettes de lentilles

À lire aussi:

MODE VÉGANE: LA QUALITÉ SANS CRUAUTÉ POUR JESSIE NADEAU
Crédit photo: Karine Paradis / Courtoisie
Étiquettes : , , , , , , , , ,

Nous vous proposons

Jessie et PH veulent rendre accessible au grand public le mode de vie végane