logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Portrait d’entrepreneures : Mandy et Rebecca Wolf de Mandy’s

Je suis très heureuse de me joindre à l’équipe de Mitsou magazine. Je me présente, Anne Joyal, fondatrice de Strom spa nordique, mère de trois enfants et passionnée d’entrepreneuriat. J’ai eu envie de vous présenter des femmes d’affaires à succès. Des femmes d’ici qui ont osé entreprendre et qui brillent dans leur domaine.

Pour ma première entrevue, j’ai voulu rencontrer les sœurs derrière la populaire chaîne de restaurants Mandy’s. C’est tellement beau et bon qu’on a envie de tout acheter en entrant dans l’un de leurs cinq restaurants trendy. Véritables leaders du marché montréalais des comptoirs à salades, ces femmes d’affaires inspirantes et authentiques ont le vent dans les voiles!

Leur mission : réinventer l’expérience des salades dans des espaces sensationnels.

Comment est née l’idée?

Rebecca: Lors d’un séjour à New York, je me nourrissais tous les soirs de salades-repas offertes un peu partout dans les salad bars de la métropole. De retour à Montréal, je trouvais que cette offre manquait. Je demandais souvent à ma sœur Mandy de m’en préparer, elle qui cuisine les meilleures salades en ville. C’est ainsi que nous est venue l’idée d’ouvrir un restaurant dédié à la salade, dans des espaces qu’on aime et qui nous ressemblent.

Comment avez-vous financé votre projet?

On est parties avec un prêt initial de notre père de 6 000$. On ne payait pas de loyer, car on s’est installées dans un minuscule espace au fond de la boutique de vêtements appartenant à mon chum (Rebecca). On a utilisé le financement de la BDC (Banque de Développement du Canada) qui n’a pas nécessité une participation à l’actionnariat.

Comment êtes-vous passées du petit comptoir à salade au fond d’une boutique à cette chaîne de restauration à succès?

En y allant tranquillement et en disant toujours « oui » aux demandes personnalisées de nos premières clientes.

Qu’est-ce qui vous inspire pour l’aspect créatif bien présent dans votre concept?

Tout! Les voyages et la vie en général; observer les gens, ouvrir les yeux sur tout ce qui nous entoure.

Comment peut-on résumer votre philosophie d’affaires?

On prend des risques. On repousse constamment les limites et on est toujours à l’affût, prêtes à s’adapter.

Quelle est votre plus grande fierté?

Pouvoir se réaliser en faisant ce qu’on aime chaque jour avec des gens qu’on apprécie comme clients et comme équipe. Parce qu’au final, on veut avoir du plaisir en travaillant.

Quelles sont les prochaines étapes de développement?

On prévoit ouvrir un nouveau restaurant dans l’Ouest-De-L’Île cet été, et à l’AMC Forum cet automne. De plus, on est fière d’annoncer qu’il y a un livre biographique en cours d’écriture sur notre histoire entrepreneuriale. Éventuellement, on aimerait ouvrir de nouvelles succursales dans d’autres provinces canadiennes et à Miami.

De quoi rêvez-vous?

Rebecca : avoir une boutique de fleurs fraîches, un studio d’art et un lieu avec plein de chevaux

Mandy : avoir une biscuiterie. Notre fameux biscuit aux brisures de chocolat est l’article le plus vendu de l’ensemble du menu. Surprenant, hein!

Quand aurez-vous atteint le succès à vos yeux?

On l’atteint présentement en réalisant au quotidien ce qu’on aime réellement faire. Construire la base de l’entreprise est sûrement le moment le plus stimulant de notre parcours en affaires.

Comment définissez-vous le bonheur?

Mandy: Être dans le moment présent

Quel conseil donneriez-vous aux entrepreneurs?

Rebecca: Patience et persévérance! Maintiens ta vision. Ne laisse pas les autres te faire diverger de tes convictions profondes.

Avez-vous reçu des mauvais conseils au début que vous êtes fières aujourd’hui de ne pas avoir suivis?

Oh oui! Vous devriez vendre des sandwichs: on l’a entendu des milliers de fois! Heureusement qu’on ne l’a pas fait! C’est précisément ce qui distingue notre concept; vendre seulement des salades comme plat principal.

Ou encore: Votre local est trop gros. Vous ne rentabiliserez jamais ça! Il faut suivre ses convictions et ne pas se laisser décourager.

Comment qualifiez-vous votre expérience comme femmes en affaires?

C’est une force, car la femme gère avec plus de compassion. Toutefois cela a posé certains défis, notamment dans le monde de la construction.

Comment vivez-vous le fait d’être sœurs en affaires?

C’est la meilleure des choses! On a le double de joie et la moitié du stress. En plus, on partage les mêmes valeurs de base, puisqu’on vient du même nid familial.

Quels sont les facteurs-clés du succès de votre entreprise?

L’obsession du détail, l’importance de rendre l’ensemble de l’expérience belle et appétissante et le fait qu’on s’investit à fond en faisant ce qu’on aime vraiment.

Que répondez-vous à la fameuse phrase: «C’est cher pour une salade! »?

Les ingrédients frais et de qualité coûtent cher. Les gens n’hésitent pas à payer pour une pizza ou un plat de pâtes, alors qu’une salade-repas comprend beaucoup plus d’ingrédients frais dont le coût est plus élevé en matières premières. C’est une éducation qui se fait tranquillement. Nos marges sur les salades sont en fait inférieures à la moyenne en restauration.

Et aux mythes de la restauration comme ce n’est pas finançable et il n’y a pas d’argent à faire avec cela?

Si tu fais quelque chose d’ordinaire extraordinairement bien, tu vas réussir.

Comment qualifiez-vous l’offre en restauration à Montréal?

Il y a encore beaucoup de place pour des nouveaux concepts inspirés d’autres lieux dans le monde. L’offre est encore trop uniforme.

Quelles sont vos maximes en affaires?

Cheaper is always more expensive in the long run/Les choix économiques s’avèrent souvent plus chers à long terme.

Good vibes only/Énergie positive seulement: elles s’entourent seulement de personnes ayant une énergie positive

Growth only happens outside your comfort zone./La croissance se produit à l’extérieur de sa zone de confort.

Leurs coups de cœur

Mode: Ssense, Editorial, Want

Déco: Anthropologie, VdeV

Restos à Montréal: Foxy, Bremner, Norah Grey

Instagram:  Glitter Guide, One king line

Chefs: Francis Mallman et Ott Elenghi

Série télé: Chef’s Table

Personnalités: Barrak Obama, Pemma Chaudron

Cause: Welcome Collective pour aider les nouveaux arrivants dans le besoin

J’ai adoré rencontrer les sœurs Mandy’s. Elles sont vraies, belles et fortes. Elles sont sur leur X : elles font ce qu’elles aiment et ça se sent. Je pense que ceci n’est pas étranger au succès de leurs restaurants où on ressent leur amour authentique pour leurs produits et leurs décors. Elles font preuve de créativité dans chaque projet et on adore baigner dans leur mode de vie healthy-foody-boho-chic-citoyenne du monde.

Crédit photo: Morgan André
Bijoux: Flora Ciccarelli

Portrait d’entrepreneures : Mandy et Rebecca Wolf de Mandy’s