logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Faire la tournée des vignobles sans que la tête nous tourne

La saison des vendanges arrivée, il faut apprécier la nature avant qu’elle ne gèle! Que vous aimiez plonger le nez dans un verre de vin ou la fourchette dans une savoureuse assiette, quoi de mieux que de faire la tournée des vignobles? Sauf que… Si vous êtes un petit buveur comme moi, la tête risque de vous tourner assez rapidement!

J’ai eu la chance de visiter le comté de Prince Edward en Ontario récemment et côté vignobles, vous avez l’embarras du choix. La capitale de la gastronomie Ontarienne s’étend sur des kilomètres, à l’image des plages de Sandbanks. Petite incursion dans un monde de saveurs avec en prime, bien plus à découvrir!

Vignobles et distilleries

Il ne suffit que de jeter un oeil à la liste des vignobles de la région pour réaliser à quel point la scène vinicole est foisonnante. Chaque terre a son histoire, chaque propriétaire aussi (lire encadré ci-bas). Les plus populaires, Hinterland Winery, Huff Estates Inn and Winery, Trail Estates Winery, Morandin Wines, Grange, Long Dog Vineyard & Winery, Lighthall Vineyards, Closson Chase, Stanners Vineyard, Keint-he Winery & Vineyards, Sandbanks Winery.

Closson Chase pour sa terrasse, By Chadsey’s Cairns (pas pour le décor, mais pour les papilles, le vin est l’un des plus appréciés de la région. Je ne suis pas une grande buveuse de vin, mais j’y ai apprécié un sauvignon blanc à la texture moelleuse avec une touche de miel de lavande et un Chardonnay fait de raisins du comté et de Niagara, toujours encore pétillant et très agréable à boire.

Plusieurs distilleries de gin peuvent aussi faire partie du parcours, mais il est bien de réserver à l’avance.

Kinsip

Une baguette magique pour contrer l’allergie au vin

Si vous avez des rougeurs au visage, le nez qui coule ou congestionné, des maux d’estomac ou encore le fameux mal de tête lorsque vous buvez du vin, il est fort probable que vous soyez intolérants aux histamines et aux sulfites qu’il contient. En prévision de notre escapade, j’avais commandé des petites baguettes magiques, appelées The Wand, qui filtrent ces deux composantes et dont une amie m’avait parlé.

Elles ressemblent à de petites cuillères avec lesquelles on brasse le contenu de son verre quelques minutes pour en retirer les indésirables. Est-ce que ça marche? Je n’ai pas eu d’effets désagréables après ma dégustation, mais je dois dire que je ne suis pas la candidate idéale puisque je ne suis pas prédisposée à réagir au vin. Je ne sens pas le besoin de m’en racheter, mais ça pourrait être une très bonne solution pour les disciples de Bacchus qui tolèrent mal le vin. The Wand a une grande soeur, The Wave, qui filtre une bouteille au complet.

Des trucs de grand-mère qui ont fait leurs preuves

Ce n’est un secret pour personne, comme l’alcool déshydrate, s’assurer de boire suffisamment d’eau peut faire une énorme différence sur les maux de têtes. Avoir une bouteille d’eau avec soi est donc primordial lors de votre visite. Je vous dirais qu’une bonne gorgée d’eau aide à “nettoyer” un peu ses papilles aussi entre chaque produit dégusté. Aussi, il est important de manger avant de se rendre au vignoble, car l’alcool passe rapidement dans sang lorsqu’il est consommé à jeun. On mange quoi? Du gras!!! ll est en effet est préférable de consommer un repas riche en matières grasses avant de boire, car le gras ralentirait l’absorption de l’alcool et protègerait les tissus du tube digestif souvent agressé par les acides produits pendant la digestion de l’alcool. Aussi, semblerait-il que la vitamine C accélère l’élimination de l’alcool dans l’organisme. Ça ne vous permet évidemment pas de prendre le volant après quelques verres, mais si ça peut aider à récupérer pourquoi pas.

Une note de · Une note de · Une note de ·

Le roi pas si déchu

Il y a quelques années, on appelait Norman Hardie le roi du comté de Prince Edward. En 2002, le réputé sommelier de Toronto a acheté des terres vinicoles pour 130 000$. En quelques années seulement, ses récoltes de Pinot Noir allaient porter fruit. Son rayonnement s’étendit et on servit même son vin à Barack Obama et à Justin Trudeau lors d’un tête-à-tête entre les deux dirigeants au Liverpool House à Montréal en 2017. L’année suivante, le Globe And Mail enquêtait sur une vingtaine d’accusations de harcèlement et d’attouchement sexuel provenant d’employées du vigneron, mais aussi de femmes du milieu de la restauration de partout au pays (dont Montréal). Au Québec, le réputé chef David McMillan dont l’une des amies était une victime avait déjà rayé Hardie de la carte des vins de ses établissements Joe Beef, Liverpool House et Vin Papillon. Le Toqué! fit de même.

Il est étonnant de voir que le vignoble de Norman Hardie a survécu à la tourmente. Sur son site web, Hardie est photographié avec un enfant dans les bras et on peut lire ses excuses dans une lettre adressée à ses clients. Malgré tout, son vignoble est toujours aussi populaire et trendy. Des visiteurs, souvent dans la trentaine, déferlent sur le vignoble pour déguster ses pizzas cuites au four et ses vins, dont celui de 2017, qualifié de “tornade dans une bouteille”.

Lettre d’excuses

Nous vous proposons

Faire la tournée des vignobles sans que la tête nous tourne