logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Du rouge pour la cause!

Hier soir, le magnifique Loft Hôtel à Montréal était l’hôte de la troisième édition de la Soirée Robe Rouge, nous invitant à célébrer la santé du coeur des femmes tout en amassant des fonds pour La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC!

Dans un décor moderne où mode et beauté étaient à l’honneur, la robe rouge était le symbole officiel de l’événement: celle-ci évoque la force, le courage et la détermination que nous devons avoir dans notre lutte contre les maladies cardiovasculaires, premières causes de décès chez les femmes dans le monde. Les ambassadrices de l’événement, Julie du Page, Donna Saker, Joannie Rochette, Josée Boudreault, Saskia Thuot et Lydiane St-Onge, tout comme les 300 convives, étaient donc invitées à témoigner leur soutien à toutes les victimes et survivantes des maladies cardiovasculaires en portant du rouge pour la cause!

Épingler

Les filles se sont d’ailleurs prêtées au jeu de mannequin d’un soir en revêtant une tenue d’un designer québécois, spécialement choisie pour l’occasion, et défilant devant les invités. C’est Jean Airlodi qui avait le mandat de commenter le défilé!

Lors du cocktail chic et glamour, j’ai pu jaser avec les ambassadrices et je leur ai demandé pourquoi était-ce si important pour elles d’être présentes à l’événement. Continuez à lire…

Épingler

T’sais… #relationshipgoals! Est-ce qu’on peut prendre un petit deux secondes pour se dire combien le couple formé par Josée Boudreault et Louis-Philippe Rivard est A-DO-RA-BLE… en plus, bien sûr, d’être un modèle de résilience!?!

«Avec l’AVC, on sait maintenant que la technique VITE peut sauver des vies. Et je suis vraiment heureuse d’être là, parce que moi, c’est comme ça que j’ai survécu… Je n’ai pas beaucoup de mots, mais au moins, je suis encore là! C’est sûr que c’est dur pour moi, mais mon chum est content, ça lui permet de parler plus (rires)! Mais je suis très correcte avec ça, je suis en vie, et c’est ça le plus important. À cause de ce qui m’est arrivé, je crois que les gens ont commencé à comprendre encore plus l’importance des signaux VITE de l’AVC… au moins, dans toute cette expérience, si j’ai pu aider le public avec ça, j’en suis heureuse! Je suis contente de voir qu’il y a autant d’ambassadrices cette année et aussi de voir la signification de la robe rouge. Sinon, mon chum et moi, on continue à faire nos conférences et on adore ça… et, visiblement, les gens aiment bien ça, que je manque de mots (rires)! On travaille aussi sur un nouveau livre, qui verra le jour l’an prochain, que j’écris avec mon chum. Ça traitera d’autre chose que de la maladie, parce que moi je ne suis plus capable (rires)! Je risque plus de parler de la VIE!», me dévoile la lumineuse Josée.

Épingler

Julie du Page, porte-parole de Cœur + AVC, animait ce magnifique événement au profit de la santé du cœur. Elle était superbe dans une création d’Oscar Mendoza!

«Je m’implique depuis 5 ans déjà, parce qu’il y a 6 ans… j’ai été opérée au cœur. C’est drôle parce que Cœur + AVC m’ont appelée il y a cinq ans pour être porte-parole de leur événement, par le plus grand des hasards! Je n’avais jamais parlé de ça à personne, à part ma famille et mes proches [que j’avais été opérée du cœur]… Alors j’ai trouvé que c’était un beau signe de la vie et depuis, j’anime plusieurs de leurs cocktails, de leurs soirées. C’est une belle façon de redonner! D’ailleurs, le 25 avril prochain, je vais animer une autre conférence pour eux. Ça me tient vraiment à cœur, parce qu’on est tous très sollicitées et toutes les causes sont nobles, mais un moment donné, on ne peut pas être partout, malheureusement! Donc, tu essaies de prendre les choses qui ont une résonance pour toi… Celle-ci, c’est sûr qu’elle a une signification très particulière pour moi!»

Épingler

Pour la deuxième année consécutive, Saskia Thuot se joignait à l’événement en tant qu’ambassadrice!

«C’est super important de m’impliquer dans des causes qui me tiennent à cœur. Mais c’est sûr que celle-ci me touche particulièrement: je suis une femme, je viens d’avoir 45 ans et des gens proches de moi ont souffert de problèmes… Il y a Julie qui a eu des problèmes avec son cœur il y a quelques années, et on sait ce qui est arrivé à Josée Boudreault, qui est une fille que j’adore! Et quand on sait que les maladies du cœur, c’est la cause numéro 1 de mortalité prématurée chez la femme…! T’sais, ça peut nous arriver à toutes, à n’importe quel moment! Dans la vie, on est toujours tiraillées: on veut profiter de chaque instant et en même temps on se doit de faire attention à tout… alors il y a un juste équilibre à trouver là-dedans. Et ce soir, on fête la vie! On fête la vie et pour moi c’est un plaisir d’être ici. Je pense qu’en tant qu’artiste, il est important de s’impliquer. On est quand même privilégiées dans la vie à plein de niveaux, donc de donner de notre temps, c’est important!», me confiait Saskia, qui portait pour l’occasion une robe de la boutique Kitsch’n Swell.

Épingler

Pour la toute première fois, Cœur + AVC accueillait fièrement la blogueuse voyage et plein air Lydiane St-Onge (Lydiane autour du monde) comme ambassadrice. Celle qui partira en roadtrip en Islande dans deux semaines a d’ailleurs répondu à notre Mode VIP lundi dernier, l’avez-vous lu?

«Je tenais vraiment à être ici ce soir! Premièrement, c’est vraiment une question de se tenir en forme, de manger santé, de prendre soin de soi et c’est exactement la philosophie derrière la fondation des maladies du cœur et de l’AVC! C’est une façon de prévenir la maladie, de prévenir ce genre de choses-là. Ça me tient à cœur et ça m’a toujours tenu à cœur. J’aime prendre soin de moi, bien manger et je veux que les gens soient encouragés à faire du sport, à aller dehors, à marcher, à faire du plein air… Je trouve ça tellement important! Et je pense qu’on a une tendance, en tant que société, à être de plus en plus sédentaire, avec les voitures, les transports en commun, être toujours assis toute la journée derrière son ordinateur… Donc, je trouve ça important d’encourager les gens à justement sortir, aller voyager! Voyager, il n’y a rien de mieux! Tu ne fais que marcher tout le temps! On peut juste aller marcher dehors aussi, aller se promener dans la nature… c’est un peu ce que je partage sur mes réseaux sociaux et c’est pour ça que cette cause-là me tient vraiment à cœur et que c’est un honneur pour moi d’être présente en tant qu’ambassadrice ce soir! Et ça me sort de ma zone de confort, évidemment (rires)!», me confiait Lydiane, qui était habillée par la designer montréalaise Antoinette Di Carlo de Di Carlo Couture.

Épingler

En 2010, Joannie Rochette a perdu sa maman deux jours avant sa participation aux Jeux olympiques de Vancouver ayant succombé à une crise cardiaque.

«Ce que j’ai vécu avec ma mère, on ne s’y en attendait pas et après on m’a expliquée… Je pensais que c’était une maladie de vieil homme, une maladie du cœur. Ma mère avait 55 ans, et je ne savais pas qu’elle avait des facteurs de risque. Elle ne nous en a jamais parlé. Tu ne penses jamais que ça peut arriver à quelqu’un dans ton entourage, mais quand ça arrive… ça frappe. Donc, après Vancouver, je me suis beaucoup impliquée dans les événements qui faisaient la promotion des saines habitudes de vie et des maladies cardiaques, comme cet événement-ci. Surtout en tant qu’athlète, je pense que c’est encore plus important. Un peu comme Sylvie Bernier, qui fait Québec en forme. Il faut promouvoir les saines habitudes de vie, surtout chez les jeunes, parce que ma mère m’a toujours dit, quand je lui disais d’arrêter de fumer: «Rendue à mon âge, c’est difficile de changer. Toi, ne commence jamais!». C’était toujours sa phrase clé! Et je pense que c’est vrai. Je pense que c’est important de, oui faire la promotion du changement chez les personnes qui ont été atteintes de maladies cardiaques, mais c’est difficile et c’est ça que j’essayais de dire dans mon message. En tant qu’athlète, on a toute une équipe autour de nous avec un objectif commun, et pour les gens qui ont été traitées dans un institut de cardiologie, je pense que c’est un peu la même chose. Le cardiologue va essayer de mettre en place une équipe autour de la personne; une nutritionniste, un kinésiologue, pour l’aider à se prendre en main, à faire des changements dans sa vie. La famille est aussi là pour soutenir la personne. Dans le sport, c’est un peu la même chose. Alors je trouve ça super cool de faire la promotion des saines habitudes de vie et c’est ça que la fondation du cœur et de l’AVC veulent faire. Oui, il y a une portion pour la recherche, mais aussi une portion pour la prévention. C’est pas mal pour ça que je m’implique», me confiait Joannie (elle portait une robe Schwiing pour l’occasion).

Épingler

La cause est aussi très importante pour Jean Airoldi!

«En fait, pour moi, toutes les causes sont importantes. J’aime toujours ça. Mais entre autres, c’est que ma mère est décédée d’un AVC en 2010, alors depuis ce temps-là, AVC et dons d’organes, c’est pour moi deux causes super importantes, en plus de toutes les causes pour enfants. Mais les autres causes, j’essaie d’y consacrer du temps tout de même le plus possible. Je partais souvent en voyage avec elle, et du jour au lendemain, d’une minute à l’autre, elle est tombée et c’était fini… On discutait de dons d’organe t’sais! Alors c’est très marquant, en fait. C’est donc une raison assez importante. Elle avait déjà fait un AVC avant et avait subi une opération au cerveau, mais par contre, je lui avais beaucoup fait profiter de la vie après cet événement, jusqu’à son décès, mais c’était bien… C’était une belle mort. Sa valise était faite, elle avait dit «bye» à tous les enfants… Je me dis maintenant qu’elle est là, pas trop loin!», me confiait Jean (son veston ZARA est super!).

La vlogueuse Florence-Élyse et sa fille Joanie, Jessica qu’on a pu voir dans l’émission Barmaids, Pascal Chrétien et la journaliste culturelle Anne-Lovely Étienne faisaient aussi partie des célébrations!

Saviez-vous que les femmes étaient cinq fois plus à risque de mourir des suites d’un problème cardiaque que d’un cancer du sein..? Malheureusement, la majorité des femmes ignorent que les maladies du cœur et l’AVC sont plus mortels pour elles que pour les hommes. Ces affections sont d’ailleurs la principale cause de décès prématuré chez les femmes au pays, faisant 31 000 victimes chaque année. Les femmes sont trop nombreuses à souffrir de ces maladies à cause des inégalités et des idées préconçues sur lesquelles repose un système mal équipé pour diagnostiquer, traiter et soutenir leur santé cardiaque.

Pour faire un don ou vous impliquer auprès de La Fondation des maladies du cœur et de l’AVCc’est par ICI!

Crédit photo: Karine Paradis
Étiquettes : ,

Nous vous proposons

Du rouge pour la cause!