logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

M’entends-tu?: une série dramatique remplie d’humanité, d’humour et d’espoir

Avec M’entends-tu?, Florence Longpré nous met tout de suite en garde: «Une minute vous allez rire aux éclats… et la prochaine, vous serez complètement déstabilisés! On sacre, on fume du pot et on fait un peu les 400 coups!»

Ça donne le ton!

Épingler

On l’attendait de pied ferme et elle est sur le point d’arriver dans nos petits écrans…

La comédienne Florence Longpré (oui, oui, celle qui fait Gaby Gravel dans Like-moi!) signe sa toute première fiction pour adultes qui sera diffusée dès le 16 décembre à Télé-Québec (en primeur gratuitement sur leur site du 15 décembre au 6 janvier). Mettant en vedette Ève Landry, Mélissa Bédard, Christian Bégin, Guy Jodoin, Isabelle Brouillette, Sophie Desmarais, Mehdi Bousaidan, Patrick Goyette, Marie-France Marcotte, Fayolle Junior Jean, Florence Longpré et plusieurs nouveaux visages à découvrir, cette comédie dramatique nouveau genre promet de nous faire passer par toute la gamme des émotions.

«La série vient d’un désir de montrer autre chose à la télé, de dépeindre des parcours qui ne sont pas droits, et de voir que même si tout n’est pas tout le temps beau et lisse, la beauté peut émerger de tout ça… du laid pur, on peut arriver au beau aussi. Je pense que c’est parti de là, ce que j’avais envie de faire. J’espère que la série va aller chercher un public large, que les gens vont en jaser à la maison. Je trouve que même si ça a l’air dur, parfois cru, Mentendstu? est une série remplie d’humour et d’espoir… et j’aimerais qu’elle nous rende un peu plus tolérants! On y expose la réalité de milieux défavorisés et il est question de racisme, oui, mais on y parle surtout d’amitié, de solidarité, de résilience, d’émancipation, d’amour… C’est la beauté dans la laideur, le drôle dans le pas drôle, la lumière qui peut jaillir des moments les plus sombres», raconte Florence.

Épingler

M’entends-tu? nous plonge dans le quotidien tout sauf ordinaire de trois amies issues d’un milieu défavorisé. Ensemble, Ada (Florence Longpré), Fabiola (Mélissa Bédard) et Carolanne (Ève Landry) tentent de composer, chacune à leur manière, avec leur réalité difficile, leur contexte familial conflictuel et leur manque d’éducation. En quête de liberté, d’amour et de rédemption, elles nous transportent dans un univers peu dépeint au petit écran. En dépit des difficultés, elles demeurent fières, fortes, drôles et inventives. Chose certaine, elles ont un sens de l’humour hors du commun. La musique occupe un rôle de premier plan dans l’histoire puisqu’elles utilisent la chanson pour s’évader lorsque la tension monte. Elle en devient en quelque sorte un personnage à part entière.

Le trio chantant dans le métro

La série dramatique dépeint avec humanité et réalisme une réalité peu exposée à l’écran, celle des milieux défavorisés. Afin de mieux la comprendre, Télé-Québec a d’ailleurs commandé une recherche anthropologique sur la réalité des familles en milieu défavorisé!

«On est allés sur le terrain parler à plein de gens et recueillir leurs témoignages, il y a des petits bouts d’eux là-dedans. En même temps, j’ai essayé d’y aller avec parcimonie aussi. Avec la recherche et les centaines de témoignages, on a aussi eu des cas lourds d’abus sexuels, de la pauvreté extrême… Une jeune fille me disait qu’elle mangeait des rouges à lèvres et des lipsils parfois parce qu’elle mourrait de faim. Ça va jusque là… La pauvreté est à un point élevé dans certaines vies. On ne voulait pas que ce soit misérabiliste aussi, mais on avait quand même ces vies-là à porter sur nos épaules et on ne voulait pas les nier non plus. On voulait tout de même les traiter avec profondeur… tout en amenant une touche d’humour! Ce sont des gens qui ont quand même de l’humour et de la répartie. On a essayé d’osciller le plus habillement possible entre les deux. Si c’est mal reçu de leur côté… Ça me rendrait triste, mais sans blague, si je me suis trompée là-dedans, ce n’est pas par manque d’humanité ou que je n’ai pas essayé, c’est que je n’étais pas rendue là dans ma carrière de créatrice et que je n’ai pas vu des choses que j’aurais dû voir. J’ai vraiment essayé d’y aller avec le plus de coeur et de sensibilité que j’ai pu!», confie Florence.

Une chose est sûre, la réalisatrice de M’entends-tu? nous le confirme, la série n’est en rien comparable aux Bougons!

«Le quartier où on a tourné, on a beaucoup été en interaction avec les gens! Ce qu’on faisait finalement s’inscrivait totalement dans le quartier où on tournait. […] On a parlé avec des policiers sur place, on a parlé avec des résidents… On est allés dans la continuité de ce que Florence avait fait aussi comme recherches pour qu’on soit effectivement dans l’amour de ces gens-là, et non dans un regard extérieur où l’on rit d’eux. Ce n’est pas les Bougons! Ce n’est pas ce genre de comédie-là…», affirme Miryam Bouchard.

Enfin, Florence s’est entourée d’un joli noyau girl power dans sa toute première série!

«(Rires) Ouiiii! Ce n’était même pas voulu, mais ça s’est traduit comme ça à l’écriture et je trouve ça le fun, parce qu’on n’en voit pas encore assez dans nos télés! Souvent, les filles ne sont définies que par les rapports amoureux, les chums, etc… Je trouve ça le fun qu’on n’ait pas besoin de parler de ça pour présenter des personnages féminins. Bien sûr, il va y avoir des histoires d’amour et tout ça dans la série, parce que ça fait partie de nos vies, mais ce n’est pas la première chose qui est mise de l’avant!»

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par M’entends-tu? (@mentends_tu) le

Christian Bégin renoue avec le jeu d’acteur avec M’entends-tu?, tout en touchant à la fois à son côté «Curieux Bégin»… Eh oui, Christian risque de vous faire sourire dans la série puisqu’il se glisse dans la peau de Pretzel, une prostituée transsexuelle à l’impertinence et à la vulgarité d’un grand comique!

«J’étais rasé intégral… même le bikini y est passé à la cire chaude! Même si Pretzel est drôle, on va découvrir qu’elle cache une certaine détresse au fil du temps… Je ne peux pas encore présumer que ce sera un rôle marquant, mais je sais que pour moi, ça faisait longtemps que j’avais joué à la télé comme comédien. Ça remontait à Trauma quand même, c’est loin. C’est un très beau beau retour, parce que c’est tout à coup une proposition qui m’amène complètement, encore une fois, à faire quelque chose que je n’ai jamais faite. C’est un beau cadeau. Je ne le dirai jamais assez, mais je trouve que c’est une auteure de génie, Florence, je trouve qu’elle sait écrire magnifiquement bien. Et parler de ces gens-là particulièrement aussi, je trouve que tout le monde se peut là-dedans. Vraiment», confie Christian.

La distribution de M’entends-tu? présente au visionnement de presse!

Psssst! La chanteuse Mélissa Bédard, qu’on verra pour la toute première fois à la télévision, attend la cigogne! Enceinte de 16 semaines, elle était rayonnante lors du visionnement de presse de la série.

Épingler

Nous vous proposons

Du même auteur

M’entends-tu?: une série dramatique remplie d’humanité, d’humour et d’espoir